Brahim Diaz: le nouveau Lion de l'Atlas (Portrait)

14 mars 2024 - 12:38

La star du Real Madrid Brahim Diaz, qui rejoindra la tanière des Lions de l’Atlas pour la première fois, est la grande nouveauté de la liste de Walid Regragui.

Né à Malaga, d’une mère espagnol et d’un père hispano-marocain, il a toujours attiré l’attention des grands clubs dès son plus jeune âge, avec les catégories inférieures du club de FC Malaga, ou il a été encadré par une légende du football marocain Abdallah Ben Barek, connu sous le nom de Abdellah Malaga.

En 2013, il quitte sa ville natal pour rejoindre l’académie du club anglais de Manchester City à l’âge de 14 ans, après une grande bataille avec le  FC Barcelone.

Ses débuts avec City ont été marqués par des moments de génie: en deux saisons avec les U23 des Citizens, le milieu de terrain offensif a disputé 46 matchs, marquant 15 buts et délivrant 4 passes décisives, ce qui lui a valu de signer son premier contrat professionnel et d’inscrire ses premiers buts avec l’équipe première en 2018, sous la houlette de Pep Guardiola.

Son expérience avec les Citizen dure deux ans et demie, où il remporte une Première League en 2018, deux Coupes de la Ligue en 2018 et 2019, et un titre de la Community Shield en 2019, avec un bilan de 15 rencontres jouées deux buts marqué.

Le parcours de Diaz prend un nouveau tournant en  2019 lorsqu’il débarque au Santiago Bernabeu signant un contrat de six ans et demi pour un montant  de 17,3 millions d’euros.

Lors de la saison 2019/2020, il remporte la Liga et la Supercoupe d’Espagne.

Désirant avoir beaucoup plus de temps de jeu, il rejoint l’AC Milan pour un prêt de trois ans, où il s’affirme aux plus haut niveau, menant l’AC Milan au titre du Scudetto en 2022, et permettant  au Rossonerrie de retrouver les demies finale de la Ligue des Champions en 2023 après une longue absence.

« Brahim Diaz est un joueur complet, il a une grande qualité, il se sacrifie et il est très généreux», avait déclaré l’entraîneur de l’AC Milan  Stefano Pioli.

Ce grand rendement, lui a valu son billet de retour au Santiago Bernabeu, où le président du Real Madrid Florentino Perez, à parier sur lui, alors que Ancelotti ne lui faisait pas vraiment confiance au début. Le milieu de terrain connaît des débuts mitigés, cirant le banc de touche et disputant seulement quelques minutes.

Mais il s’est finalement affirmé comme un élément clé de l’équipe madrilène, surtout après la blessure de certains cadres, ce qui lui a permis de gagner plus de temps de jeu. Il a marqué 8 buts et délivré 4 passes décisives en 31 matchs disputés jusqu’à présent, et il a été élu deux fois meilleur joueur du mois en décembre et février.

À travers son rendement exceptionnel, il a réussi à convaincre Carlo Ancelotti qui ne tarit pas d’éloge sur lui, Je suis très satisfait de Diaz. Son passage à Milan lui a fait beaucoup de bien. Défensivement, il a beaucoup évolué et il est revenu dans une condition optimale. Il se positionne toujours bien sans le ballon. C’est rare de voir ça chez un attaquant de sa qualité», a affirmé le technicien italien.

Au niveau international, il a fait toutes ses classes avec les sélections de jeunes de la roja, U17, U 19, et U 21, il débute même avec l’équipe A, lors d’un match amical contre la Lituanie en 2021, sous la direction d’un certain Luis de la Fuente.

Malgré son très bon niveau, Luis de La Fuente, et avant lui Luis Enrique ne lui ont jamais faits confiance, et il n’a même pas été convoqué au JO de Tokyo, alors qu’il a participé à la qualification de l’équipe.

Pendant ce temps, le Maroc a redoublé d’efforts pour convaincre Brahim Diaz de défendre les couleurs des Lions de l’Atlas. Ces efforts ont fini par payer, et au début du mois de mars 2024, Brahim Diaz a changé sa nationalité sportive.

Désormais, Diaz va représenter le Maroc durant les grandes compétitions à venir, notamment la Coupe d’Afrique des Nations 2025 et les Coupes du Monde 2026 /2030. Cette dernière sera co-organisée par le Maroc  avec le Portugal, et l’Espagne. Il sera, désormais, un pilier fondamental de la sélection nationale.

 

 

 

Partager l'article
-->