Affaire du baiser forcé: Rubiales risque 2 ans de prison

28 mars 2024 - 13:57

le parquet espagnol a requis deux ans et demi de prison contre Luis Rubiales, l’ancien président de la Fédération espagnole de football (RFEF) poursuivi pour « agression sexuelle » et délit de « coercition » après avoir embrassé par surprise la N.10 de l’équipe d’Espagne sur la bouche en août 2023, quelques minutes après le sacre de la « Roja » en Coupe du monde, un geste qui avait provoqué l’indignation en Espagne et à l’étranger.

le parquet a également demandé au tribunal national une peine d’un an et demi de prison pour l’ancien sélectionneur Jorge Vilda, (actuelle sélectionneur  des Lionnes de l’Atlas), l’ancien directeur marketing Ruben Rivera et celui de l’équipe masculine Albert Luque.

Le parquet réclame d’autres lourdes sanctions, notamment, qu’il soit interdit aux 4  prévenus de communiquer avec Jennifer Hermoso, ainsi que l’interdiction de s’approcher d’elle ou de rester à proximité dans un rayon de 200 mètres pendant 7 ans et 6 mois dans le cas de Rubiales et quatre ans dans les cas de Luque, Vilda et Rivera.

Rappelons que depuis le mois d’octobre  la FIFA avait interdit à, Luis Rubiales toutes participations à des activités liées au football pour une durée de trois ans.

Ce dernier, qui avait été contraint à quitter son poste en septembre, avait  affirmé avec véhémence que le baiser était consenti, mais Hermoso a contredit cela en déclarant que ce n’était pas le cas et en insistant sur le fait qu’elle « n’acceptera pas que sa parole soit mise en doute ».

 

 

 

 

 

Partager l'article
-->