Prix du livre 2023: pas de lauréat pour les sciences sociales, la traduction et la littérature Amazighe

14 février 2024 - 21:06

Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication a dévoilé les lauréats du Prix du Maroc du Livre pour l’édition 2023.

La liste des lauréats, dans les différentes catégories, a été annoncée à l’issue d’une entrevue mardi entre le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, et les commissions en charge de la lecture et de l’évaluation des ouvrages en lice pour cette 54ème édition, sous la présidence de Mohamed Kenbib, indique un communiqué du ministère.

Ainsi, le Prix de Poésie de cette édition a été attribué à Ahmed Lemsyeh pour son recueil « Une île dans le ciel », tandis que le Prix de la Narration est revenu à Abdelilah Rabhi pour son roman « Arrakim Al Akhir ».

Le Prix des Sciences Humaines a été attribué ex æquo à Abdelahad Sebti pour son livre « De l’année de l’éléphant à l’année du « Marican » : Mémoire orale et codification historique », et à Al Ghali Aharchaou pour son ouvrage « Langue et savoir: études sur l’acquisition et l’apprentissage de l’arabe ».

Le chercheur Ahmed El Jerti a remporté le Prix des études littéraires, artistiques et linguistiques pour son livre « Migration de la déconstruction vers la critique arabe entre universalité et parti pris: Étude sur les modes de réception et enjeux ».

Le Prix des Études sur la Culture Amazighe a été remporté par Mohamed Yeou pour son livre « Dictionnaire Amazighe-Français : Parler de Figuig », tandis que le prix du livre enfant et jeunesse a été partagé entre Abdessamie Bensaber pour son livre « Les couleurs taquines » et Al Houssaine Bahouch (alias Yassin Bahouch, son nom de plume) pour son ouvrage « Le téléphone de Marwa ».

Les Prix des sciences sociales, de la traduction et de la littérature Amazighe n’ont pas été attribués.

Le Prix du Maroc du Livre est un rendez-vous annuel important célébrant la littérature marocaine et ses auteurs.

Créé en 1968, il récompense les meilleures œuvres dans les domaines de la création, de la recherche et de la traduction.

En mars dernier, le Conseil de gouvernement avait adopté un projet de décret modifiant et complétant le décret portant création du Prix du Maroc du livre, visant le développement de cet important rendez-vous culturel, en augmentant sa valeur financière à 200.000 DH au lieu de 120.000 DH pour chaque gagnant.

Partager l'article
-->