L’Association des médias attaque les influenceurs et leurs millions de Dh

15 juin 2024 - 09:31

L’Association nationale des médias et des éditeurs (ANME) a publié un communiqué dans lequel elle met en garde contre l’évolution préoccupante du marché de la publicité et des relations publiques au Maroc.

Elle a détecté des mouvements suspects de la part de plusieurs sociétés de communication et de promotion d’entreprise, notant que celles-ci ont dévié de leurs objectifs marketing habituels et ont rompu leurs partenariats avec les médias.

Le communiqué souligne que ces entreprises se tournent vers des collaborations avec des influenceurs et des créateurs de contenu numérique dans le but de réaliser des profits rapides, malgré les incertitudes quant à la crédibilité de leur public et de leur contenu.

Il mentionne de nouvelles alliances entre des sociétés de relations publiques et des influenceurs avec des entités publiques et privées, qui dépensent chaque année des millions de dirhams pour des campagnes promotionnelles, mettant ainsi en péril les médias traditionnels.

L’association en appelle aux professionnels et aux dirigeants d’entreprises médiatiques nationales pour faire face à ces dérives et rejeter la persistance de cette situation dysfonctionnelle. Elle met en garde contre le fait que toute complaisance de la part des éditeurs serait interprétée comme une complicité dans la destruction du secteur des médias et de l’édition.

Les principales demandes de l’association incluent l’ouverture d’une enquête sur le détournement de fonds publics et privés, la révision des lois régissant les sociétés de relations publiques, et un appel au boycott des activités des entreprises travaillant avec des influenceurs. Toutes les parties concernées sont invitées à prendre ces avertissements au sérieux et à mettre en œuvre les mesures nécessaires pour protéger le secteur des médias nationaux contre les évolutions négatives.

Aucune réction pour le moment du coté des influenceurs ou des sociétés de relations publiques.

Partager l'article
-->