Baccalauréat: 4.500 cas de fraude aux examens (Ministre)

03 juillet 2024 - 09:35

Seulement 4.500 cas de fraude ont été enregistrés aux examens du baccalauréat, un chiffre qui reste « limité par rapport au nombre total des candidats », a indiqué mardi le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa.

Dans une réponse à une question à la Chambre des conseillers sur la « Session ordinaire des examens du baccalauréat », Benmoussa a relevé que ce chiffre ne représente que 1% du nombre des candidats.

Conformément aux principes d’égalité des chances et d’évaluation objective des acquis des élèves, le ministère a mené des opérations de sensibilisation auprès des candidats dans les établissements d’enseignement, en coordination avec les autorités provinciales et sécuritaires, a-t-il précisé.

Le ministère a tenu à mobiliser les partenaires du système éducatif, notamment les parents et tuteurs des élèves, compte tenu de leur rôle clé dans l’éducation et la sensibilisation des élèves à la gravité du phénomène et à ses conséquences juridiques pour les candidats, « ce qui nous a permis de circonscrire ce comportement odieux », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, en coordination avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, les dates de certains concours d’entrée aux instituts supérieurs ou aux établissements à accès limité ont été reportées après le 19 juillet, date à laquelle seront annoncés les résultats des examens de la session du rattrapage du baccalauréat.

Cette mesure vise à donner l’opportunité aux élèves du rattrapage de passer ces concours, a-t-il expliqué, précisant que ces élèves recevront, immédiatement après l’annonce des résultats, les points obtenus dans chaque matière afin de les mentionner dans leurs dossiers de candidature pour l’admission aux instituts susmentionnés.

 

 

Partager l'article
-->