Journée nationale du commerçant : focus sur la concurrence et la croissance du e-commerce

20 juin 2023 - 12:20

La journée nationale du commerçant, qui coïncide avec le 21 juin, se veut un rendez-vous annuel pour soulever les multiples défis auxquels font face les commerçants et discuter de plusieurs problématiques, notamment celles liées à la concurrence et à l’essor du secteur du commerce à l’ère de la digitalisation.

C’est dans ce sens que cette journée nationale a été placée cette année sous le thème « les défis du commerce de proximité entre la concurrence du commerce moderne et la croissance du commerce électronique« .

Aujourd’hui le petit commerce, doté d’un rôle moteur, en tant qu’acteur central dans l’économie nationale, se retrouve sous le poids, d’une part, de la concurrence acharnée avec l’apparition des grandes surfaces, des grands groupes et des points de vente modernes et d’une autre part, sous celui de l’enjeu de la digitalisation qui s’impose plus que jamais.

Ainsi, cette journée représente une opportunité pour faire remonter les attentes et les contributions des commerçants, en vue d’assurer leur protection, instaurer un environnement économique et social propice pour permettre un développement équilibré, homogène et inclusif du secteur.

En outre, ce rendez-vous annuel, issu des recommandations du Forum marocain du commerce organisé à Marrakech en avril 2019, constitue non seulement une célébration, mais une occasion pour s’arrêter sur les avancées réelles et concrètes au profit du commerçant et de son environnement, notamment, la généralisation de la couverture sociale au profit des commerçants et le renforcement de la compétitivité du secteur en termes de modernisation, de digitalisation et de financement.

Dans ce sillage, une avancée saillante a été réalisée au niveau de la généralisation de la couverture sociale avec plus de 300.000 commerçants ayant bénéficié de l’assurance maladie obligatoire, conformément aux Hautes orientations royales.

La digitalisation du secteur figure parmi les plus importantes priorités du ministère de l’Industrie et du commerce pour la création d’un écosystème en faveur de la digitalisation, le développement du commerce national afin d’en tirer le meilleur profit notamment pour le commerce de proximité qui a besoin, plus que jamais, d’outils digitaux simples et accessibles lui permettant d’améliorer sa compétitivité et sa valeur ajoutée.

C’est dans cette optique que la plateforme de digitalisation du secteur du commerce « Moroccan Retail Tech Builder » (MRTB), qui est le fruit d’un partenariat entre le ministère de l’Industrie et du Commerce, l’Université Mohammed VI polytechnique et la Fondation OCP, a été lancée en 2022. Elle permettra de développer des solutions numériques adaptées aux besoins des commerçants et des consommateurs, en renforçant les capacités d’innovation des entrepreneurs marocains porteurs de projets numériques à haute valeur ajoutée dans le secteur du commerce.

De même, il a été procédé à la mise en place d’offres adaptées pour la numérisation du commerce de proximité en partenariat avec l’Agence de Développement du Digital (ADD) et des locomotives pionnières dans le secteur du e-commerce.

Ainsi, le ministère de l’Industrie et du Commerce a procédé à la signature de deux conventions de partenariat, avec « Jumia » et « Glovo » et ce, à l’occasion de la célébration de la journée nationale du commerçant en 2022. Ces conventions visent la création de plus de 10.000 emplois, l’accompagnement à la digitalisation du commerce de proximité notamment à travers le référencement de plus de 10.000 commerçant au niveau de ces deux plateformes à horizon 2025, la formation des commerçants en collaboration avec les Chambres de commerce, d’industrie et de services (CCIS) et les associations professionnelles, ainsi que l’appui technique au MRTB et l’encouragement du produit « made in Maroc » à l’échelle nationale et internationale.

Par ailleurs, une convention de partenariat a été signée en décembre 2022 entre le ministère et la société « Avito » pour accompagner la digitalisation des petits commerçants. A travers cette convention, Avito.ma va dispenser des formations adaptées aux commerçants et développera des solutions clés en main aux petits commerces, qui bénéficieront du trafic important enregistré sur cette plateforme.

Ce partenariat, qui permettra de générer 5.000 opportunités d’emplois directs et indirects, prévoit l’ouverture et le référencement de boutiques digitales sur la plateforme Avito.ma, en plus de l’accompagnement et du suivi de plus de 3.000 petits commerces qui seront représentés au niveau de la marketplace.

Le commerce, secteur employant plus de 1,6 millions de personnes (environ 15,2% de la population active au Maroc), constitue un pilier de l’économie nationale avec sa contribution à hauteur de 7,9% au produit intérieur brut (PIB).

Partager l'article
-->