Sociétés immobilières un nouveau bond à la Bourse sur un mois

03 juillet 2023 - 11:22

Si la société Résidence Dar Saada a réalisé la meilleure performance des sociétés immobilières à la bourse de Casablanca avec un bond de 9.91% cette semaine, celle-ci ne fait que continuer sur sa lancée après un bon de 32% sur un mois, confirmant un parcours sans faute de +86% ce trimestre depuis son dernier minimum, en brisant sur son chemin plusieurs niveaux de résistances techniques l’un après l’autre.

Ceci n’a rien d’étonnant à l’image de sa valorisation du ratio actif net bizarrement bon marché , Price to Book (P/B) à 0,11 l’un des plus attractif du marché.

Cette forte hausse qui s’est accompagnée avec des volumes importants a été favorisée par l’achat de grandes quantités par des investisseurs qui s’intéresse de plus en plus au titre dernièrement, ce qui a entraîné une trajectoire ascendante en quasi ligne droite tout au long du trimestre, moyennant des petites pauses sur ce parcours.

Les sociétés immobilières à l’image de Résidence Dar Saada, Douja Promophorm et Alliances qui avaient auparavant chuté à un niveau record ont tous réalisés des performances en haut du podium de la bourse de Casablanca sur les périodes d’un mois et du trimestre dernier.
Par ailleurs, la baisse démesurée de ces actions avait également contribué à ouvrir l’appétit des investisseuses acheteurs, vus les niveaux de valorisation intéressantes, s’apparentant à une période de soldes.

Ce bond qui a démarré début avril bien avant l’annonce du plan d’aide au logement par le gouvernement mi-juin, montre l’anticipation de certains acteurs de la faible probabilité d’un relèvement important des taux d’intérêt par Bank Al-Maghrib, ainsi que d’un optimisme vis-à-vis du soutien publique multi-dimensionnel promis au secteur, même si les détails de ce soutien ne sont toujours pas publiés officiellement.

S’il est prévu que la valorisation future de ces titres devient de plus en plus attractive à moyen terme dans le sillage du programme de soutien annoncé, des mesures de boost immédiates encourageantes sont fortement souhaités et pourraient avoir un effet psychologique pour tourner la page du marasme conjoncturelle. Des mesures fiscales à l’image de la dernière exonération des droits d’enregistrement, avaient donné un push et une bonne vitalité au secteur.

Bien que le secteur immobilier a toujours été un thermomètre pour l’économie nationale, il reste toutefois un secteur qui a une dimension sociale importante, à la fois à travers les emplois qu’il génère et surtout en participant à l’accès au logement d’une frange importante de la population.

Partager l'article
-->