Le prix du pétrole atteint 118,11 dollars, son plus haut niveau depuis 2008

05 mars 2022 - 11:04

Le baril de Brent de référence a enregistré un prix de 118,11 dollars à la clôture vendredi, son plus haut niveau depuis août 2008, en raison de l’arrêt des exportations russes.

Le prix du baril avec livraison en mai a augmenté de 6,92% lors de la séance de bourse de vendredi, et  depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, le prix du Brent a augmenté de 21,9 %.

Le prix du baril de brut West Texas Intermediate à New York (échéance avril) a augmenté de 7,43% vendredi, pour finir à un prix de 115,68 dollars pour la première fois depuis septembre 2008.

« Tant que la guerre continuera et qu’il y aura beaucoup d’incertitude et de crainte que les barils russes soient retirés du marché, les prix resteront élevés », a déclaré Matt Smith, responsable de l’analyse pétrolière chez Kepler Data Corporation.

Selon plusieurs médias, Shell a acheté vendredi une cargaison de 100 000 tonnes de brut russe, avec une décote de 28,5 dollars le baril par rapport au prix de référence.

« Il y a des cargaisons  qui sont échangées en mer Noire avec une remise de 20 dollars (le baril) par rapport à leur prix, et personne ne veut les acheter », a déclaré Louis Zapruqui, PDG d’International Shipping Company.

La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a indiqué vendredi que l’administration de Joe Biden envisageait des « options » pour « réduire la consommation d’énergie russe » aux Etats-Unis.

Elle a souligné que la Maison Blanche cherche également à atténuer l’impact sur les consommateurs.

 

« Vous verrez probablement, dans les prochaines semaines, des barils venir des Etats-Unis, d’Afrique ou du Moyen-Orient, vers l’Europe » si la situation « n’évolue pas » en Ukraine, conclut Smith.

Partager l'article
-->