138 millions de dirhams pour renforcer l’alimentation en eau potable de Tanger.

26 octobre 2023 - 09:28

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) a annoncé le renforcement et la sécurisation de l’alimentation en eau potable de la ville de Tanger, à travers un nouveau système adducteur à partir du barrage Ibn Battouta.

« L’Office a démarré les essais de mise en service du projet de renforcement et de sécurisation de l’alimentation en eau potable de la ville de Tanger », a noté l’Office dans un communiqué publié à l’occasion de la treizième mise en service au titre de l’année 2023.

Ces essais, qui viennent d’être achevés avec succès, concernent le nouveau système adducteur des eaux brutes à partir du barrage Ibn Battouta.

Réalisé avec la participation financière de la Banque africaine de développement (BAD), ce projet d’envergure, dont le coût s’élève à 138 millions de dirhams (MDH), a consisté en la pose d’une adduction d’eau brute en acier revêtu de diamètre 1.200 mm sur un linéaire d’environ 11 km, permettant de véhiculer un débit de 95.000 mètres cube par jour du barrage Ibn Battouta à la station de traitement Mharhar, qui contribue à l’alimentation en eau potable de la ville de Tanger et des localités avoisinantes, a expliqué la même source.

Le projet, qui s’inscrit dans le cadre du Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (PNAEPI) 2020-2027, dont la convention a été signée le 13 janvier 2020 devant SM le Roi Mohammed VI, a également nécessité la traversée des voies ferrées dont la ligne à grande vitesse.

Il permettra de sécuriser l’approvisionnement en eau potable de cette zone et d’éliminer les pertes d’eau, qui étaient enregistrées le long de l’oued entre le barrage Ibn Battouta et la station de traitement Mharhar.

Cet important projet contribuera également à l’amélioration des conditions de vie des populations bénéficiaires dans un contexte national marqué par un déficit hydrique significatif à cause de la sécheresse.

 

Partager l'article
-->