Maroc-Egypte: un accord de coopération dans le domaine du transport

06 novembre 2023 - 11:16

Le Maroc et l’Egypte ont signé hier dimanche au Caire, un accord de coopération et deux mémorandums d’entente, relatifs à la sécurité routière, aux chemins de fer et à la navigation maritime.

Ces accords ont été signés par le ministre des Transports et de la logistique, Mohammed Abdeljalil, et son homologue égyptien Kamel al-Wazir, en marge de la cinquième édition du Salon du transport intelligent et vert, des infrastructures et de la logistique au Moyen-Orient et en Afrique (TransMEA 2023).

Le premier accord, un mémorandum d’entente dans le domaine de la sécurité routière, intervient dans le cadre de la volonté des deux pays de renforcer leur coopération en la matière, de promouvoir la recherche scientifique, de développer leurs capacités et d’échanger leurs expériences.

Cet accord émane également de la conviction des deux pays quant à l’importance d’un partenariat fondé sur le partage et l’échange d’expériences entre les experts dans le domaine de la sécurité routière, mais aussi quant à la nécessité de la formalisation de cette coopération et l’adoption de mécanismes d’évaluation périodique.

A travers ce mémorandum d’entente, les deux parties aspirent à établir une coopération dans les domaines de la gestion de la sécurité routière et de l’élaboration de ses stratégies, et l’accompagnement et le développement de leurs capacités en matière d’élaboration, de mise en œuvre et d’évaluation des stratégies de sécurité routière et l’intégration de technologies innovantes dans le domaine de la sécurité routière.

Le deuxième accord concerne le secteur du transport ferroviaire et a pour objectif de définir un cadre général pour la coopération bilatérale dans ce domaine.

En vertu de cet accord, les deux parties s’engagent à prendre toutes les initiatives susceptibles de contribuer au développement de leur coopération et la consolidation de luer concertation autour de questions importantes d’intérêt commun dans le domaine du transport ferroviaire.

L’accord couvre divers domaines liés au système ferroviaire, notamment le développement du réseau, les équipements mobiles, l’ingénierie ferroviaire, la signalisation, l’exploitation ferroviaire, l’évaluation foncière dans et en dehors des gares, le transport de marchandises, les services et la logistique, la digitalisation du secteur, l’innovation, la recherche, le développement durable et l’amélioration des systèmes de gestion.

Le dernier accord est un mémorandum d’entente relatif à la reconnaissance mutuelle des certificats d’aptitude des personnels navigants.

Cet accord vise à consolider les relations de coopération et de complémentarité entre les deux pays dans les divers domaines du transport maritime et leur soucis de prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre de la Convention internationale sur les normes de formation et de délivrance des certificats.

Le Maroc est représenté au Salon TransMEA-2023, qui se poursuivra jusqu’au 8 novembre, par une délégation de haut niveau présidée par le ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, et composée de hauts responsables du ministère et des établissements et entreprises publics sous

tutelle.

Ce Forum, qui représente une opportunité de rencontre et d’échange entre les hauts responsables du secteur du transport dans le monde, se veut une plateforme mondiale visant à renforcer la coopération, échanger les expériences, les expertises et les bonnes pratiques, en plus de s’enquérir des dernières technologies et innovations dans ce secteur vital.

Cet événement réunit de hauts responsables du secteur de transport au niveau mondial, notamment des ministres, des chefs d’établissements et d’entreprises, des chefs d’autorités de transport des pays du Moyen-Orient et d’Afrique, ainsi que des représentants d’organisations internationales compétentes et de bailleurs de fonds.

Partager l'article
-->