La RAM s’explique sur le problème de livraison tardive des bagages

31 janvier 2024 - 08:37

La livraison tardive des bagages dans la ville canadienne Montréal est due à un changement du dispositif de contrôle des bagages en correspondance au niveau du terminal 1 de l’aéroport Mohammed V de Casablanca, selon Royal Air Maroc (RAM).

Le changement de ce dispositif a entraîné des retards significatifs dans l’acheminement des bagages en transit vers leur destination finale, précise la RAM dans un communiqué.

Au fil des vols quotidiens, les retards d’acheminement ont mené à un cumul important de bagages dans l’espace d’entreposage de l’Aéroport de Montréal (YUL) dont la capacité est limitée, ajoute la même source.

« La compagnie aérienne a dû recourir à l’utilisation temporaire d’un entrepôt externe afin de traiter les réclamations et les livraisons des bagages dans de meilleures conditions et dans les plus brefs délais », fait savoir le communiqué.

Cet entrepôt, poursuit RAM, est strictement sécurisé et des agents de la Compagnie y veillent à la livraison fiable et sécurisée des bagages selon les procédures administratives en vigueur, intégrant l’identification des références du bagage et de l’identité de son propriétaire.

Par ailleurs, la RAM annonce avoir mené une analyse approfondie des causes de ce dysfonctionnement, tant au niveau interne que dans le cadre des relations avec ses partenaires à Casablanca et à Montréal, pour éviter que ce type de situations ne se reproduise et pour rétablir la confiance de ses clients.

« Royal Air Maroc confirme la totale mobilisation de ses équipes pour la mise en place des mesures correctives et des moyens techniques et humains nécessaires afin de permettre un retour à la normale du traitement des bagages dans les meilleurs délais », conclut le communiqué.

 

Partager l'article
-->