Guerre en Ukraine: Moscou bloque ses exportations d’essence

01 mars 2024 - 10:11

Le gouvernement russe a introduit, jeudi, une interdiction temporaire des exportations d’essence pour une durée de six mois, à partir du 1er mars.

« À partir du 1er mars, le gouvernement imposera une interdiction temporaire sur l’exportation d’essence et renforcera les normes de vente de carburant diesel sur les marchés boursiers« , a annoncé l’exécutif russe sur son site officiel alors que le pays est englué dans  la guerre en Ukraine depuis plus de 2 ans.

« Des résolutions à ce sujet ont été signées. Les décisions prises visent à maintenir une situation stable sur le marché des carburants pendant les périodes de demande accrue« , liées notamment aux travaux de printemps et aux réparations prévues des raffineries de pétrole, selon la même source.

La restriction ne s’appliquera pas aux pays de l’Union économique eurasiatique (UEE), à la Mongolie et à l’Ouzbékistan.

Le gouvernement russe a également augmenté de 12,5% à 16% les volumes minimaux de vente de diesel en bourse, une mesure visant à augmenter « le volume garanti d’approvisionnement en carburant lors des échanges commerciaux et la part des transactions conclues à des conditions compétitives« .

Dans une lettre datée du 21 février, le vice-Premier ministre russe chargé de l’énergie, Alexandre Novak, avait demandé au Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, d’introduire une interdiction temporaire des exportations d’essence pour stabiliser les prix du marché intérieur.

La Russie avait déjà interdit les exportations de carburant entre le 21 septembre et le 17 novembre derniers pour les mêmes motifs. Cette mesure avait été levée après la saturation dudit marché et la constitution de stocks excédentaires.

Une décision qui pourrait également avoir des conséquences sur les prix sur le marché mondial.

 

 

 

 

Partager l'article
-->