Secteur automobile: un chiffre d'affaire de 220 milliards de dh

18 avril 2024 - 10:48

Le secteur automobile est prêt à initier une nouvelle phase de développement industriel qui exigerait un accompagnement du marché boursier et des relations solides avec l’écosystème financier pour encourager les investissements, a indiqué, mercredi à Rabat, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

S’exprimant lors d’une conférence sous le thème « Roulez vers le futur : Comment le marché boursier peut accompagner le secteur automobile marocain pour catalyser son potentiel de croissance et se projeter vers un futur d’expansion », Mezzour a souligné l’urgence de capitaliser sur la dynamique d’évolution du secteur automobile qui a connu une augmentation remarquable de ses exportations au cours de ces cinq dernières années.

De son côté, le président du Conseil d’administration de la Bourse de Casablanca, Kamal Mokdad, a noté que le secteur automobile représente aujourd’hui 1% de la capitalisation boursière du Maroc, avec des ambitions de doubler ou tripler cette contribution à court terme, mettant en avant l’importance de la Bourse comme un pilier du financement pour l’économie marocaine. Pour sa part, le directeur général de la Bourse de Casablanca, Tarik Senhaji a précisé que cette collaboration envisagée entre la Bourse et le secteur automobile est perçue comme bénéfique pour les deux parties, consolidant ainsi la position de Casablanca comme un hub financier structurant pour le Maroc sur la scène mondiale.

Le président de la Fédération Automobile de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Adil Zaidi, a mentionné que le secteur automobile affiche un chiffre d’affaires annuel de plus de 220 milliards de dirhams (MMDH), avec des exportations de plus de 140 MMDH fin 2023, le considérant comme un secteur propice au développement avec le soutien des marchés financiers et ses différentes possibilités. Quant à Pierre Fleuriot, membre du Conseil d’administration de Renault Group et membre du Conseil d’administration de la Bourse, il a loué les performances de la Bourse, la qualifiant d’outil financier efficace offrant des solutions complètes de financement pour le secteur automobile, ainsi que la cotation en bourse qui facilite la levée de capitaux et assure une transparence nécessaire pour financer de tels investissements.

 

 

 

Partager l'article
-->