Les prix de viande rouge s’envolent malgré les mesures prises

01 mai 2024 - 18:14

Les prix des viandes rouges au Maroc continue leur hausse suscitant des débats au sein du parlement et les critiques des professionnelles qui jugent les mesures gouvernementale insufflâtes pour le moment. Des prix qui ont atteint environ 120 dh le kilo de viande d’agneau.

L’importation des viandes rouges « est une mesure exceptionnelle et circonstancielle » a affirmé, lundi à la Chambre des représentants, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki en réponse à une question du Groupe Socialiste.

Le ministre a nié « l’exclusion de quiconque du bénéfice de la subvention à l’importation des ovins », précisant que la quantité est fixée à 600.000 têtes, que le nombre d’importateurs atteint 100, et que le taux d’importation pour chacun d’eux varie entre 3.000 et 20.000 têtes.

Concernant les facteurs qui expliquent la hausse des prix des viandes rouges, le ministre a évoqué la sécheresse qui a provoqué « l’augmentation des coûts de production, en raison de la détérioration du couvert végétal des pâturages et de la rareté de la production de fourrage, en plus de la hausse des prix de l’alimentation animale de 70% ».

Le gouvernement a pris plusieurs mesures, ajoute le ministre, notamment la subvention de l’alimentation de la production animale, la promotion des importations via la suspension des droits d’importation appliqués aux bovins destinés à l’abattage et à l’engraissement, et l’ouverture sur de nouveaux marchés pour l’importation de bovins, notamment celui de l’Amérique du Sud.

Le ministre a également cité la signature d’un contrat-programme avec les professionnels des viandes rouges pour la période 2021- 2030, qui vise à améliorer la productivité du cheptel, à organiser et moderniser les opérations d’abattage, ainsi qu’à développer et moderniser les circuits de commercialisation et de distribution.

Il a ainsi, fait savoir que l’investissement total prévu pour ce programme s’élève à 14,45 milliards de dirhams (MMDH), dont une contribution de l’Etat de 8 MMDH, notant que les résultats attendus à l’horizon 2030 sont la production de 850.000 tonnes de viandes rouges, la certification de 120 abattoirs et l’augmentation du poids moyen des animaux abattus à 270 kg pour les bovins et 20 kg pour les ovins.

Partager l'article
-->