La Nasa récupère un échantillon d’astéroïde collecté dans l’espace

25 septembre 2023 - 11:43

Une sonde de la NASA transportant le plus important échantillon de sol jamais collecté sur un astéroïde a fait dimanche son retour sur terre, dans un vaste terrain militaire du désert de l’Utah, après un voyage de sept ans et de six milliards de kilomètres.

L’engin spatial robotisé OSIRIS-REx a atterri dans une zone prévue à cet effet à l’ouest de la ville de Salt Lake City, dans un vaste camp de l’armée américaine, livrant aux scientifiques des échantillons de roches susceptibles de fournir des indices sur les premiers temps du système solaire.

La capsule de forme ronde, qui pèse 50 kilogrammes et mesure environ 80 centimètres de diamètre, a collecté son précieux spécimen sur un petit astéroïde riche en carbone, Bennu, découvert en 1999.

Long de 500 mètres, cet amas de roche passe relativement proche de la Terre tous les six ans, mais la probabilité qu’il entre en collision avec la planète bleue est considérée comme très faible.

Lancée en 2016, la sonde OSIRIS-REx est arrivée sur Bennu en 2018 et a recueilli environ 250 grammes d’échantillons de roches de l’astéroïde en 2020. Après avoir envoyé la capsule d’échantillons sur Terre, le vaisseau spatial est parti pour sa prochaine mission sur l’astéroïde.

Il s’agit seulement du troisième échantillon d’astéroïde ramené sur terre, et le plus important à ce jour, après deux missions similaires de l’agence spatiale japonaise en 2010 et 2020.

La majorité de l’échantillon sera conservée pour être étudiée par des générations futures. Environ 25% seront immédiatement utilisés pour des expériences, et une petite partie sera partagée avec le Japon et le Canada, partenaires.

Comme d’autres astéroïdes, Bennu est une relique du système solaire primitif. Le fait que sa minéralogie, entre autres, est restée quasiment inchangée depuis sa formation, il y a plus de 4 milliards d’années, lui confère une grande importance pour étudier l’origine et le développement de planètes, dont la Terre.

Les chercheurs pensent que de tels astéroïdes ont pu entrer en collision avec l’ancienne Terre, apportant potentiellement les composants fondamentaux des océans et de la vie.

Partager l'article
-->