Libertés religieuses: Washington épingle l’Algérie pour «violations graves»

07 janvier 2024 - 11:38

Le département d’Etat américain a épinglé l’Algérie pour «violations graves» des libertés religieuses, en la maintenant dans une liste de pays à surveiller pour avoir commis ou toléré ce genre de transgressions.

Dans un communiqué publié à Washington, le Secrétaire d’Etat Antony Blinken a maintenu l’Algérie sur «la liste de surveillance spéciale pour avoir commis ou toléré de graves violations de la liberté religieuse».

«La promotion de la liberté de religion ou de conviction est l’un des principaux objectifs de la politique étrangère des États-Unis depuis que le Congrès a adopté et promulgué la loi sur la liberté religieuse internationale en 1998», a rappelé le chef de la diplomatie américaine.

Tout en rappelant que «les défis posés à la liberté religieuse à travers le monde sont structurels, systémiques et profondément ancrés», M. Blinken a indiqué qu’avec «un engagement réfléchi et soutenu de la part de ceux qui ne veulent pas accepter la haine, l’intolérance et la persécution comme statu quo, nous verrons un jour un monde où tous vivront dans la dignité et l’égalité».

Partager l'article
-->