Microsoft: une augmentation de 30% des émissions de carbone

16 mai 2024 - 13:09

Les émissions de carbone de Microsoft ont augmenté de près de 30% depuis 2020, principalement en raison de la construction de centres de données, a indiqué mercredi la société technologique dans son rapport annuel sur le développement durable.

L’augmentation est en grande partie due aux matériaux de construction et aux composants matériels, tels que les semi-conducteurs, les serveurs et les racks, utilisés dans la construction d’un grand nombre de centres de données.

L’expansion des centres de données entrave les efforts déployés par les entreprises technologiques en vue d’éliminer leur empreinte carbone.

Microsoft, qui vise à devenir carboneutre d’ici 2030, a mis en œuvre une nouvelle exigence pour que les fournisseurs utilisent une électricité 100% sans carbone d’ici 2030 dans le but de réduire ses émissions.

L’intelligence artificielle et les centres de données devraient représenter 8% de la consommation électrique des États-Unis d’ici 2030, soit plus du double de leur part actuelle, selon un rapport de Goldman Sachs publié en avril.

Goldman Sachs s’attend à ce que le gaz naturel alimente 60% de la demande croissante d’énergie des centres de données, tandis que les énergies renouvelables alimenteront les 40% restants.

Les sociétés de services publics telles que Dominion Energy et Duke Energy ont déclaré que le gaz naturel devra jouer un rôle de soutien aux énergies renouvelables lorsque l’énergie solaire et éolienne ne génèrent pas suffisamment d’énergie en raison de conditions météorologiques défavorables.

 

 

 

 

Partager l'article
-->