Le Premier ministre espagnol renforce la frontière de Melilla avec la police pour éviter davantage d'incursions de migrants

04 mars 2022 - 16:21

Les relations maroco-espagnoles s’apprêtent à entrer dans un nouveau chapitre de crise qui a éclaté depuis avril dernier, en raison de l’intrusion de centaines de migrants, pour la plupart originaires d’Afrique subsaharienne, prenant d’assaut l’enclave occupée de Melilla.

Dans le même contexte, des médias espagnols affirment que la porte-parole officielle, Isabel Rodriguez, estime  que la situation est « préoccupante », tandis que le Premier ministre, Pedro Sanchez, a appelé le président de Melilla, Eduardo de Castro, pour exprimer le soutien du pouvoir exécutif.

En plus,  et comme preuve de la sensibilité de la situation dans l’enclave occupée, le ministère espagnol de l’Intérieur a annoncé l’envoi « immédiatement » de quelque 90 membres de la Garde civile et de la Police nationale à Melilla.

En 2021, 1 092 migrants ont pu entrer à Melilla, soit une baisse de 23 % par rapport à 2020, selon les chiffres du ministère espagnol de l’Intérieur.

Partager l'article
-->