Avec le soutien du Maroc, les États sahélo-sahariens s'apprête à revenir à Tripoli

31 mars 2022 - 13:08

Le Secrétariat exécutif de la Communauté des États sahélo-sahariens, réuni à Rabat, a décidé d’envoyer une mission du Conseil en Libye pour évaluer la situation sécuritaire en prévision de la décision de ramener le siège de l’Assemblée à Tripoli, grâce à  l’appui marocain à la démarche, selon le communiqué final de la réunion préparatoire de la 21e session ordinaire du Conseil exécutif de la Communauté des États sahélo-sahariens.

Le communiqué a estimé que la décision de définir le siège de l’Assemblée des États sahélo-sahariens relève de la « compétence exclusive de la Conférence des chefs d’État ou de gouvernement ».

Les participants à la réunion ont exprimé leur regret face à « la persistance du phénomène du terrorisme » et ont souligné que la création d’un centre de lutte contre le phénomène constitue l’une des « réponses que l’assemblée doit apporter à travers une coopération étroite entre les  différents services nationaux des pays membres pour combattre ce fléau ».

La ministre libyenne des Affaires étrangères, Najla Al-Manqoush, a déclaré hier, qu’elle a eu une réunion  avec son homologue marocain Nasser Bourita, au cours de laquelle il a affirmé le soutien total et illimité du Maroc au retour du Secrétariat exécutif à son siège officiel dans la capitale, Tripoli.

La Communauté des États du Sahel et du Sahara a été créée en Libye le 4 février 1998 et comprend actuellement des pays arabes et africains : la Libye, le Mali, le Niger, le Soudan, le Tchad, le Burkina Faso et l’Érythrée, le Libéria, l’Égypte, le Maroc et le Nigéria.

Partager l'article
-->