Le patron du syndicat de l'UGTM Mayara chassé du congrès de l’Istiqlal à Marrakech (vidéo)

22 avril 2024 - 09:17

Le leader du parti de l’Istiqlal, président de  la Chambre des Conseillers Naama Mayara et secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs du Maroc (UGTM), a été, vivement, pris à parti dimanche en pleine réunion d’un congrès régional à Marrakech.

Des dizaines de congressistes l’ont, ainsi, vivement attaqué à deux occasions appelant à son départ, rapportent des vidéos postés sur Facebook.

Ce congrès régional devait élire les délégués de Marrakech qui participeront au congrès national du parti de l’Istiqlal prévu du 26 au 28 avril.

Après avoir échoué à calmer les esprits lord d’une première réunion tenue au siège du parti de la ville ocre, Naama Mayara a essayé de régler le problème en organisant une deuxième réunion au siège de son fief, l’UGTM. Mais les deux tentatives vont échoué. Les bagarres, les sifflets et le chaos finiront par l’emporter avec des congressistes lançant le slogan « dégage » à la figure de Mayara

Selon les informations du journal « Al Youm 24 », la principale cause de cet échec serait la présence du parlementaire controversé de la ville Abdellatif Abdouh, empêtré dans plusieurs affaires judicaires. Abdouh ne devait  pas participer à cette réunion conformément à un accord préalable au niveau de la région. Cependant, Mayara a ignoré l’accord et tentant d’imposer Abdouh.

La commission préparatoire avait fixé le nombre des congressistes, prévu à 3600. Ils doivent être choisis en fonction de plusieurs critères dont, notamment, le nombre d’habitants, et  de voix obtenues lors des élections législatives, et le nombre de collectivités territoriales présidées par le parti dans chaque province..

A la veille de son congrès, l’Istiqlal (membre du gouvernement), fait face à plusieurs problèmes internes, principalement, à cause d’une lutte de clans entre l’actuel secrétaire général et ministre de l’équipement, Nizar Baraka et Hamdi Ould Rachid dont Naama Mayara serait un proche.

Le congrès national du parti de Allal El Fassi s’annonce explosif même si les chances de Baraka restent intacts pour le moment.

https://web.facebook.com/watch/?mibextid=oFDknk&v=1145935203102734&rdid=cOPiv9dIoXbDarT5

 

Partager l'article
-->