La prochaine rentrée scolaire au centre d’une rencontre entre M. Benmoussa et les représentants des associations des parents et tuteurs d’élèves

19 juillet 2023 - 12:48

 La prochaine rentrée scolaire et le bilan de l’année scolaire 2022-2023 ont été au centre d’une rencontre hier mardi à Rabat, entre le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa et les représentants des associations des parents et tuteurs d’élèves.

Intervenant à cette occasion, M. Benmoussa a relevé que les associations des parents et tuteurs d’élèves sont des partenaires essentiels du chantier de la réforme du système d’éducation, mettant en avant les rôles importants joués par ces associations qui sont appelées à contribuer davantage à la mise en œuvre de la feuille de route 2022-2026, afin de créer une nouvelle dynamique dans la gestion des établissements d’enseignement.

Le ministre a, dans ce sens rappelé, les objectifs stratégiques de cette feuille de route, qui concerne les domaines des apprentissages de base, les activités parascolaires et la lutte contre la déperdition scolaire.

Dans son exposé sur les principales nouveautés de la rentrée scolaire 2023-2024, M. Benmoussa a évoqué le projet “écoles pionnières”, qui sera déployé, dès cette rentrée, dans 630 établissements scolaires et qui bénéficiera à 320.000 élèves encadrés par 11.000 enseignants dans la perspective de le généraliser à l’échelle nationale.

M. Benmoussa a également abordé le projet de soutien éducatif selon l’approche “TaRL” (Teaching at the Right Level) qui a été lancé cette année, en vue de sa généralisation dans toutes les régions et écoles du Royaume, ainsi que le “projet d’établissement intégré”.

Il a, dans ce sens, mis l’accent sur les efforts déployés par son département en matière de formation des enseignants, de mise à niveau des espaces au sein des établissements scolaires, d’incitation des cadres pédagogiques et de soutien des élèves pour améliorer leurs capacités, ajoutant que son département œuvre également à élargir le champ d’enseignement de la langue amazighe, à renforcer l’enseignement des langues et à poursuivre la généralisation de l’enseignement préscolaire.

De leur côté, les représentants des associations des parents et tuteurs d’élèves ont salué les mesures adoptées par le ministère pour améliorer la qualité de l’enseignement et relever les défis auxquels le secteur est confronté.

Ils ont également souligné l’importance de l’approche communicative adoptée par le ministère dans le but d’associer les différentes parties prenantes à la mise en œuvre optimale des objectifs fixés, tout en évoquant les contraintes et problèmes rencontrés par le secteur.

Ont pris part à cette réunion des représentants de la Fédération nationale des associations des parents et tuteurs d’élèves, du Conseil national des élus des associations des parents et tuteurs d’élèves, de la Confédération nationale des associations des parents et tuteurs d’élèves au Maroc et de la Fédération nationale marocaine des associations des parents et tuteurs d’élèves.

Partager l'article
-->