Le Maroc met en place un nouveau système de vigilance météorologique

10 mars 2022 - 13:47

La Direction générale de la météorologie a adopté un nouveau système de surveillance de la vigilance au niveau communautaire. Lors d’une rencontre organisée pour sa présentation, Nizar Baraka ministre de l’équipement et de l’eau, a souligné à cet égard qu’il constitue « un saut qualitatif dans la gestion des risques liés aux phénomènes météorologiques extrêmes au niveau local, a souligné, mercredi à Casablanca, le ministre de l’équipement et de l’eau ».

Le ministre a indiqué que ce système contribuera de manière efficace au développement de l’annonce précoce de phénomènes météorologiques au niveau local, ce qui permettra d’assurer la mobilisation efficace des ressources et la préparation et la gestion des crises, outre la prise de décisions proactives pour réduire les répercussions des phénomènes météorologiques extrêmes.

Ce nouveau système, a ajouté le ministre, permettra de surveiller et de suivre l’occurrence des phénomènes météorologiques extrêmes tout en déterminant la possibilité d’occurrence d’un ou des phénomène(s) dangereux durant les prochaines 48 heures et en indiquant par zones (communes et provinces) et en quatre couleurs (vert, jaune, orange, et rouge) les niveaux de risques liés aux conditions météorologiques.

Baraka a également relevé que ce système de vigilance réalisé par la DGM en partenariat avec la Direction de Gestion des Risques Naturels du Ministère de l’Intérieur, la Direction Générale de la Protection Civile (DGPC) et la Direction Générale de l’Hydraulique à partir de 2018, constitue une avancée considérable dans la gestion des risques liés aux phénomènes météorologiques extrêmes.

Nottons qu’afin de garantir l’accès à l’information dans ce sens, la Direction Générale de la Météorologie (DGM) a mis à la disposition des usagers des moyens techniques, dont une application pour Smartphones et un site internet de vigilance, outre un système de mise à disposition de la prévision à l’échelle de la commune envoyée régulièrement aux décideurs locaux par SMS.

Partager l'article
-->