Les étudiants en médecine contre l’intégration des Marocains de retour d'Ukraine dans les facultés

21 mars 2022 - 11:06

Le comité national des étudiants en médecine, médecine dentaire et pharmacie du Maroc refusent l’intégration des Marocains de retour d’Ukraine dans les facultés. Il a expliqué dans un communiqué rendu public aujourd’hui, dimanche, que « la situation difficile actuelle à l’intérieur des facultés publics et des hôpitaux universitaires, et les difficultés que l’étudiant souffre dans la formation, nous font appeler à exclure cette possibilité et à discuter d’autres solutions qui n’affectent pas négativement la qualité de la formation ».

La même source a déclaré : « Le principe constitutionnel de l’égalité des chances, et la qualité de la formation médicale théorique et pratique représentée dans les formations hospitalières qui témoignent d’une surpopulation sans précédent, sont des lignes rouges qui ne doivent être transgressées sous aucun prétexte.

Le comité a souligné : « alors que nous suivons la situation actuelle en Ukraine et sommes préoccupés par le sort et l’avenir de nos étudiants marocains, nous, au sein du Comité national, espérons que cette crise sera libérée le plus tôt possible et qu’ils reprendront leurs études avec une solution qui n’affecte pas les lignes rouges mentionnées ci-dessus ».

Il a indiqué qu’en ce qui concerne « l’augmentation du nombre de nouveaux arrivants dans les collèges, nous réitérons la nécessité de pomper les budgets nécessaires, d’augmenter le nombre de professeurs et de personnel et de préparer d’abord les terrains de formation hospitaliers, et parallèlement aux lois qui s’attaquent sérieusement aux problèmes liés à la gouvernance et à la coordination ».

De même, il a noté que « la situation dans laquelle nous vivons dans les effectifs actuels crée une surpopulation sans précédent et ne permet aucune augmentation, ce qui pousse de nombreux services hospitaliers au niveau des CHU à répartir les étudiants en groupes qui bénéficient de formations périodiques tout au long de la semaine ».

Partager l'article
-->