Ouahbi préconise un casier judiciaire vierge pour les détenus diplômés

24 mars 2022 - 10:23

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a plaidé mercredi à Salé pour la délivrance de casiers judiciaires ne mentionnant aucun antécédent judiciaire pour les détenus qui obtiennent des diplômes universitaires, en guise de promotion d’une réinsertion efficace de cette catégorie.

Intervenant lors de la 10ème édition du programme « Université dans les prisons » (session du printemps), organisée par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), sous le Haut patronage de SM le Roi, le ministre a souligné l’importance des mesures incitatives et motivantes, notamment la Grâce et la libération conditionnelle, pour encourager les détenus à s’engager dans des projets de développement.

Pour sa part, le Délégué général à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Saleh Tamek, a affirmé que cette université printanière, organisée à la prison locale de Salé 2 sous le thème «  la place de l’établissement pénitentiaire dans les plans stratégiques de développement » se veut un mécanisme d’échange et de concertation aussi bien pour les décideurs, les élus, les experts et les chercheurs, que pour des étudiants détenus.

  1. Tamek a fait savoir que les missions et les attributions multidimensionnelles confiées aux établissements pénitentiaires en font un modèle de convergence des politiques publiques, notamment pénales, sécuritaires, sociales et éducatives, notant que ces établissements contribuent grandement à la promotion de la sécurité publique.

Partager l'article
-->