L’administration de la prison de Ouarzazate sactionne des fonctionnaires

15 mars 2024 - 19:06

La Délégation Générale à l”Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) a annoncé une série de mesures administratives à l’encontre de fonctionnaires de la prison locale de Ouarzazate, suite à des dépassements illégaux.

Suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux (Youtube) contenant des déclarations, sur les conditions de détention à la prison locale de Ouarzazate, d”un multirécidiviste fraîchement libéré de cet établissement, une commission centrale de l’inspection générale de la DGAPR a été chargée de mener une enquête à ce sujet, souligne la DGAPR dans un communiqué rendu public vendredi.

Les investigations menées au sein de l’établissement pénitentiaire ont permis de s’arrêter sur une série de dépassements illégaux de certains fonctionnaires et de manquements dans l’exercice des responsabilités assignées au staff administratif de la prison, fait savoir la même source.

Sur la base de ces conclusions, la Délégation générale a pris une batterie de mesures administratives, notamment le déferrement des fonctionnaires concernés devant le conseil disciplinaire, avec la notification au ministère public de toutes les violations commises.

Le surpeuplement de l’établissement, qui héberge presque le double de sa capacité, constitue une contrainte objective supplémentaire qui a conduit à la détérioration des conditions de détention dans cette prison, relève la même source qui ne donne pas de détails sur le nombre des fonctionnaires sanctionnés ni sur la nature de ces violations.

 

 

Partager l'article
-->