6 mois après le séisme, Al Koutoubia rouvre ses portes

18 mars 2024 - 09:21

La Mosquée d’Al Koutoubia à Marrakech a rouvert, samedi, ses portes aux fidèles après l’achèvement des travaux de restauration dont a fait l’objet cet emblème religieux, culturel et architectural, suite au séisme du 08 septembre dernier.

La réouverture de la Koutoubia, aux côtés de plusieurs autres mosquées, intervient suite aux instruction royales pour ouvrir les mosquées édifiées ou ayant fait l’objet de travaux de reconstruction ou de restauration par le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Un communiqué du ministère avait précisé que le nombre de ces mosquées s’élève à 43 réparties entre 17 nouvellement construites et 24 restaurées dont celle d’Al Koutoubia, qui a subi des dommages lors du tremblement de terre.

Ainsi, des masses de fidèles ont afflué dans un climat empreint de piété, de spiritualité et de recueillement, en provenance des différents quartiers de la Cité ocre, pour accomplir la prière d’Addohr dans l’enceinte de cet édifice religieux si emblématique de la ville de Marrakech.

Dans une déclaration à la MAP, le délégué régional des Habous et des Affaires Islamiques à Marrakech-Safi, Abderrahim Baghezli, a indiqué que la mosquée, qui a subi des dommages suite au séisme a bénéficié d’importants travaux de restauration menés par le ministère des Habous avant qu’elle ne retrouve son état d’origine.

« La délégation régionale des affaires islamiques a procédé à l’aménagement de l’esplanade limitrophe de la Mosquée pour accueillir les flux de fidèles pendant les prières d’Al Ichaa et des Tarawih, prévues à compter de ce samedi », a indiqué Abderrahim Baghezli le délégué régional des Habous et des Affaires Islamiques à Marrakech-Safi.

Plusieurs fidèles ont fait part de leur immense joie pour la reprise des prières à Al Koutoubia, et ce après plusieurs mois de fermeture, mettant en avant l’attachement qu’ils portent à ce haut lieu de spiritualité surtout en ce mois béni de Ramadan.

La mosquée, au majestueux minaret de 77 mètres, fut édifiée sous la Dynastie des Almoravides en 1120, avant d’être profondément remaniée à partir de 1162 sous le calife Almohade Abou Youssouf Yacoub Al Mansour.

D’une superficie totale de 5.300 m2, l’édifice a été restauré en 1990 dans l’esprit du monument original, à l’initiative du ministère de la Culture.

Au delà de sa vocation religieuse et culturelle, ce joyau architectural surplombant la place Jemaâ El Fna se veut une destination touristique prisée et un symbole de la richesse et de l’authenticité de l’histoire du Maroc en général et de Marrakech en particulier.

 

Partager l'article
-->