Mondial U17: les Lionceaux de l'Atlas pour confirmer l'essor du football marocain

07 novembre 2023 - 11:29

Le football marocain a, une fois de plus, rendez-vous avec l’histoire vendredi lorsque la sélection nationale des moins de 17 ans inaugurera, à la ville indonésienne de Surabaya, sa participation à la Coupe du monde de la catégorie.

Arrivée mercredi dernier au pays d’Asie du sud-est pour disputer ce Mondial qui se déroulera du 10 novembre au 2 décembre, l’équipe marocaine ambitionne d’aller le plus loin possible dans la compétition, animée en cela par l’exaltation des réalisations sans précédent enregistrées par le football national ces dernières années.

Ces exploits inédits se sont étalés à tous les niveaux et ont concerné différentes catégories d’âge, à l’image de la qualification historique des Lions de l’Atlas en demi-finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar, de la qualification des Lionnes de l’Atlas à la finale de la Coupe d’Afrique des nations féminine 2022 et aux huitièmes de finale du Mondial féminin 2023 en Australie et Nouvelle-Zélande, ainsi que du sacre de l’équipe nationale des moins de 23 ans en Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023.

Unis dans leur volonté d’apporter leur pierre à l’édifice footballistique national, les protégés du coach Saïd Chiba sont conscients de l’ampleur de la tâche qui leur incombe en Indonésie.

Logé dans le groupe A dont les matchs seront disputés au stade Gelora Bung Tomo de Surabaya, le Maroc croisera le fer avec le Panama, l’Équateur et le pays hôte, l’Indonésie.

Le premier match de l’équipe nationale contre le Panama, prévu vendredi sera un remake de la rencontre ayant opposé les deux formations lors de la Coupe du monde 2013 aux Émirats arabes unis, et qui s’était soldée par une victoire des Lionceaux de l’Atlas 4 – 2.

Lors du Mondial émirati, le seul disputé par le Maroc jusqu’ici, la sélection nationale avait fini première de son groupe devant l’Ouzbékistan, la Croatie et le Panama, avant de perdre en huitième de finale 1-2 devant les champions d’Afrique, la Côte d’Ivoire.

L’équipe comptait parmi ses rangs un certain Sofyan Amrabat qui, une décennie plus tard, allait devenir l’un des artisans de l’exploit exceptionnel réalisé par la sélection nationale A à la Coupe du Monde Qatar 2022, où le Maroc est devenu la première nation africaine de l’histoire de la compétition à disputer une demi-finale.

Les Lionceaux de l’Atlas ambitionnent d’aller encore plus loin que leurs prédécesseurs de 2013. Pour ce faire, Saïd Chiba compte sur une formation qui a fait ses preuves lors de la dernière CAN en Algérie (29 avril au 19 mai 2023).

Dans cette édition, les Marocains avaient terminé en tête de leur groupe avec six points devant le Nigeria, l’Afrique du Sud et la Zambie, avant de mesurer, en quart de finale, aux hôtes algériens, qu’ils ont battu sans ménagement 3-0. En demi-finale, les Lionceaux ont pris le meilleur devant le Mali (0-0 a.p., 6 tab à 5), mais finiront par perdre la finale 2 – 1 face au Sénégal.

Cette équipe prometteuse qui a disputé la CAN-2023, Saïd Chiba en a préservé l’ossature, essentiellement formée de joueurs locaux et agrémentée de pépites évoluant au sein de grands clubs européens, dont Adam Boufandar (Juventus, Italie), Naoufel El Hannach (PSG, France), Ayoub Chaikhoun (Eintracht Francfort, Allemagne), ou encore le duo Zakaria Ouazane et Yasser El Aissati (Ajax Amsterdam, Pays-Bas).

« Nous avons pris en compte la condition physique actuelle des joueurs et leur situation en termes de blessures et de compétitivité », a indiqué le technicien marocain en marge de la première séance d’entraînement de l’équipe nationale à Surabaya.

« Nous avons également essayé d’instaurer un équilibre en ce qui concerne les positions que chaque joueur peut assurer sur le terrain », a-t-il ajouté, notant que la polyvalence a été l’un des principaux critères de sélection des joueurs.

Pour sa part, l’arrière droit Naoufel El Hannach a souligné que « les ambitions de notre équipe consistent à remporter la compétition », ajoutant que les joueurs « ont à cœur de bien faire pendant cette coupe du monde ».

Au total, 21 joueurs ont été retenus par le technicien marocain pour participer au Mondial U-17, à savoir Hamza Jlid, Taha Benrhozil, Mohamed Ezzarhouni, Hamid Ait Boudlal, Smail Bakhty, Saifdine Chlaghmo, Yasser El Aissati, Naoufel El Hannach, Hamza Koutoune, Fouad Zahouani, El Mehdi Akoumi, Adam Boufandar, Ayoub Chaikhoun, Mohamed Katiba, Imran Nazih, Abdel Hamid Maali, Anas Alaoui, Nassim Azaouzi, Ayman Ennair, Mohamed Hamony et Zakaria Ouazane.

La présente édition de la Coupe du Monde des moins de 17 ans verra 24 équipes s’affronter dans quatre villes (Jakarta, Surabaya, Bandung et Surakarta) pour le titre suprême de la catégorie.

Outre le Maroc, le continent africain sera représenté par le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso.

Partager l'article
-->