Vandalisme : Interpellation de 70 individus, dont 18 mineurs selon le parquet général

17 mars 2022 - 11:30

Soixante-dix personnes, dont 18 mineurs, ont été interpellées suite aux actes de vandalisme qui ont suivi le match AS FAR-Maghreb de Fès, disputé dimanche dernier au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah, a annoncé le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat.

« Suite aux actes de vandalisme ayant suivi un match de football disputé dimanche 13 mars au complexe sportif Prince Moulay Abdellah, qui ont fait 103 blessés dans les rangs des forces de l’ordre et 23 parmi les citoyens, causé des dégâts matériels à des véhicules, propriétés de l’État et de particuliers, incendié une voiture et endommagé plusieurs installations et dépendances du stade pré-cité, outre les actes de vols et d’entrave à la circulation sur la voie publique, semant la panique et la peur parmi les citoyens et provoquant un trouble à la sécurité et à l’ordre public, un groupe de 70 personnes, dont 18 mineurs, soupçonnées d’avoir commis et participé à ces actes ont été interpellées », indique le procureur général du Roi dans un communiqué.

Ces individus ont été soumis à une enquête, sur instructions du parquet compétent, où ils ont été entendus aux côtés d’un groupe de victimes, dont des membres des forces de l’ordre, parmi lesquels certains ont été transférés dans des hôpitaux pour recevoir les soins nécessaires, a précisé le communiqué.

Les mis en cause ont été présentés devant ce parquet, ajoute la même source, assurant qu’une requête a été déposée en vue de mener une enquête contre 42 majeurs d’entre eux, pour constitution de bande criminelle, sabotage d’équipements en utilisant la force, vol qualifié, tentative de viol et entrave à la circulation des véhicules sur la voie publique, violence volontaire lors d’un événement sportif, jets de pierres à l’intérieur du stade pouvant porter atteinte à autrui, insultes et violence à l’encontre de fonctionnaires publics dans l’exercice de leurs fonctions, accès au stade en possession d’armes et détérioration de biens d’utilité publique. Après audition préliminaire des mis en cause, le juge d’instruction a décidé de les placer en détention.

Une requête a été également déposée pour l’ouverture d’une enquête par le conseiller chargé des mineurs à l’encontre de 10 prévenus poursuivis pour les actes précités et qui a ordonné de les placer au pavillon consacré aux mineurs dans l’établissement pénitentiaire.

Dix-huit (18) mis en cause, dont 08 mineurs, ont comparu devant le procureur du Roi près la Cour d’appel de Rabat, tandis que 10 autres adultes sont poursuivis en état d’arrestation pour des délits de jets de pierres et de matériaux solides dans les gradins, participation à des actes de violence lors d’une compétition sportive émaillée de violences, de sévices et de dégâts matériels contre des biens et propriétés d’autrui ainsi que de détérioration de biens d’utilité publique.

Partager l'article
-->