1121 prisonniers ont reçu un diplôme l'année dernière

21 أبريل 2022 - 14:04

La délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion a confirmé que la rentrée scolaire 2020-2021 a vu l’inscription de 4 247 détenus dans les programmes d’éducation informelle, soit une augmentation relative par rapport à la saison précédente qui avait vu l’inscription de 4 182 bénéficiaires, malgré les difficultés imposée par la situation sanitaire au Maroc.

Dans le rapport annuel de ses activités pour l’année 2021, la délégation générale a enregistré que le nombre de ceux qui ont obtenu des diplômes  dans tous les niveaux a atteint 1121, notant qu’un travail a également été fait pour valoriser et améliorer les mécanismes de coordination avec le secteur de l’éducation, dans le cadre de la mise en œuvre des programmes d’éducation dans les établissements pénitentiaires, ainsi que pour mettre en place les mécanismes de réussite des examens universitaires et de discussion des recherches universitaire à distance en raison des conditions sanitaires exceptionnelles.

La même source a souligné l’intérêt croissant manifesté par l’institution  aux programmes d’alphabétisation, où des indicateurs très positifs ont été enregistrés, dont le plus important est la réduction du pourcentage de détenus analphabètes par rapport à la population carcérale totale.

Concernant la formation professionnelle, le rapport indique une réduction de 50 % du nombre de places dans le cadre des mesures de prévention visant à limiter la propagation de l’épidémie de Covid-19 au sein de la population carcérale, au cours de l’année 2022 l’objectif sera d’augmenter le nombre des bénéficiaires dans les différentes spécialités.

Dans le cadre des programmes adoptés par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, et afin de doter les détenus des qualifications et des connaissances leur permettant de créer des projets générateurs de revenus et de réaliser une insertion sociale et économique effective, 62 détenus ont bénéficié du programme  « Dar Al Mokawil  », qui est établi en partenariat avec la Fondation Dar Al Mokawil et la  Fondation Mohammed six pour la réinsertion des détenus.

Le rapport fait également état du bilan des bénéficiaires du programme de formation dans le domaine des métiers de l’industrie automobile. En effet, pour la saison 2020-2021 leur nombre a atteint  127 détenus, ajoutant que le nombre des détenus travaillant  dans les unités de production artisanales et de formation technique dans les établissements pénitentiaires s’élevait à 416 détenus durant la même année.

L’institution a poursuivi ses efforts visant à valoriser la créativité et les produits des détenus, à travers diverses initiatives et programmes organisés en 2021. Le plus important d’entre eux a été l’organisation du concours du meilleur artisanat dans sa troisième édition sous le slogan « Créateurs derrière les murs », qui a vu la participation de 81 détenus avec 99 œuvres d’art et d’artisanat dans le cadre d’un concours et d’une ambiance motivante qui renforce l’esprit de créativité des participants.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant