250 millions de centimes pour l'achat d'appareils d'interprétation simultanée en tamazight à la Chambre des représentants

21 أبريل 2022 - 12:41

La Chambre des représentants a lancé  un appel d’offres ouvert, pour la fourniture, l’installation et l’exploitation d’équipements d’interprétation simultanée pour la salle plénière du parlement.

Le coût de ce marché, selon une annonce publiée par la Chambre des représentants, est de 250 millions de centimes.

La Chambre des représentants commencera cette année, selon ce qu’a annoncé son président, Rachid Talbi Alami,  l’utilisation de la traduction simultanée vers et depuis la langue amazighe.

L’adoption de la traduction simultanée du tamazight vers l’arabe intervient après que les questions des parlementaires en tamazight ont suscité une controverse et un débat généralisés lors de diverses sessions à la Chambre des représentants, appelant à la fourniture obligatoire d’une « interprétation » en tamazight lors des sessions parlementaires après que cette langue a été reconnue officiellement dans la Constitution de 2011.

Lors de l’ouverture de la deuxième session législative, le président de la Chambre des représentants a expliqué que les organes du parlement ont continué à travailler pendant la période entre les deux sessions sur l’activation des dispositions de la constitution et des exigences de la loi organique relatives à la détermination des étapes pour activer le caractère officiel de la langue amazighe.

Il a déclaré : « Nous serons sans aucun doute confrontés à un moment national important qui doit être apprécié et il faut s’appuyer sur cette étape pour continuer à appliquer les dispositions pertinentes de la constitution et de la loi réglementaire, avec tout ce que cela symbolise dans notre vie nationale ».

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant