A cause d'Israël, le PJD convoque Bourita au Parlement

12 مايو 2022 - 12:01

Face à la multiplication des attaques israéliennes contre les Palestiniens, un groupe parlementaire a appelé à une réunion d’urgence de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger, en présence du ministre des affaires étrangères.

Le groupe du PJD à la Chambre des représentants a appelé, dans une correspondance avec le président de la commission, qu’il  est nécessaire de convoquer une réunion pour discuter des mesures que le pays prendra pour faire face aux provocations et aux attaques israélienne , en présence du ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains de l’Etranger.

Le groupe a précisé que les attaques de l’occupation israélienne contre le peuple palestinien se poursuivent et se traduisent par des incursions répétées de hordes de colons dans les cours de la mosquée Al-Aqsa, les mauvais traitements infligés aux fidèles, et par l’empêchement des fidèles de Cisjordanie de prier dans la mosquée en plus des restrictions imposées aux chrétiens qui prient dans l’église du Saint-Sépulcre.

Il y a quelques jours, le Maroc a exprimé sa ferme condamnation et sa ferme dénonciation de la prise d’assaut par les forces israéliennes de la mosquée Al-Aqsa, en fermant ses portes et en attaquant des fidèles,  en causant de nombreux blessés.

Un communiqué publié par le ministère marocain des Affaires étrangères a décrit ce qui se passe comme « une attaque flagrante et une provocation systématique pendant le mois de Ramadan contre le caractère sacré de la mosquée Al-Aqsa. »

Le communiqué ajoute que cette attaque renforcerait les sentiments de haine, de haine et d’extrémisme, et détruirait les chances de relancer le processus de paix dans la région.

Le Royaume du Maroc a appelé les Nations unies et la communauté internationale à « intervenir d’urgence pour mettre fin à ces violations et attaques contre le peuple palestinien, dans une position qui a été communiquée au chef du bureau de liaison israélien à Rabat.

La commission des affaires étrangères, que réclame le PJD, a été critiquée cette semaine par les opposants à la normalisation, en raison de l’annonce par sa présidence d’accueillir « Gabriel Bannon » dans un colloque officiel du Conseil sur le Maroc et la géostratégie en Afrique prévu le Mercredi, où l’invité » a été présenté comme un « Marocain-Français, » alors que c’est est un colonel israélien avec le grade de premier adjoint du commandant de l’armée de l’air sioniste, et il est lui-même le chef du département de l’amitié israélo-marocaine , avant qu’il ne soit annoncé que ce symposium était reporté, sans préciser la raison du retard ou une date ultérieure pour celui-ci.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant