A l'occasion du premier anniversaire de l'accord tripartite, les militants anti-normalisation des relations avec Israël reviennent pour exprimer leurs refus.

20 ديسمبر 2021 - 15:32

A l’approche du premier anniversaire de la signature par le Maroc de l’accord tripartite, qu’il l’a réuni avec Israël et les États-Unis d’Amérique, des voix ont commencé à lancer des appels pour protester contre le rétablissement des relations diplomatiques du Maroc avec Israël.
Dans le même contexte, le secrétariat national du Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation a indiqué que Mercredi 22 décembre marque le premier anniversaire de la signature de l’accord tripartite, dans des circonstances exceptionnelles, marquées par une augmentation des violations israéliennes, et en interne par la consolidation et l’approfondissement des relations dans tous les domaines, entre le Maroc et Israël, qualifiant la situation de dangereux « Tsunami.

Le Front a expliqué avoir décider de commémorer cette journée (22 décembre), la qualifiant de « Journée nationale contre la normalisation », dans toutes les villes et régions, en en faisant une quatrième journée nationale de solidarité, sous le slogan : « Notre combat continue jusqu’à ce que les accords de normalisation et de coopération militaire sont abandonnés.

Le Front a appelé toutes ses sections à organiser des formes de protestation unifiées à temps, mercredi 22 décembre 2021, à six heures du soir, à l’image des précédentes journées nationales.

Il est à noter que d’autres organisations, avaient célébré la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, et ont organisé des veillées de solidarité dans des villes distinctes, dont certaines ont été organisées et d’autres ont été empêchées par les autorités.
L’ interdiction des activités de solidarité avec le peuple palestinien a fait l’objet de protestations de la part d’hommes politiques et de militants des droits de l’homme, certains d’entre eux ont organisé il y a quelques jours un colloque dans la capitale Rabat, appelant à préserver le droit de manifester pour les défenseurs de la cause palestinienne, et mettant en garde contre toute restriction ou représailles contre les manifestants.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant