Abdelkrim Benatiq: Les modifications de Driss Lachgar dans le règlement intérieur constituent une grande régression.

19 ديسمبر 2021 - 14:54

Abdelkrim Benatiq, le candidat au poste de premier secrétaire de l’Union socialiste, a publié une déclaration après la fin des travaux du Conseil national, dans laquelle il a vivement critiqué les modifications apportées aux statuts du parti, les considérant comme un « recul ».
Le communiqué reçu par Alyaoum24, assure que les premières conclusions présentées au onzième congrès de l’Union socialiste des forces populaires, qui ont été soumises à l’approbation du Conseil national du parti, « comprenaient une série d’amendements qui touchaient au système interne du parti, et qui reformulaient l’architecture juridique convenue par le parlement du parti, c’est-à-dire le Conseil national.
Abdelkrim Benatiq a remarqué que le projet présenté a réécrit le règlement, « en violation totale des compétences des institutions du parti qui ont le pouvoir de décider dans ce domaine ».
En ce qui concerne la section relative à l’organisation de la conférence, les articles 71 et 72 sont « clairs et ne sont pas sujets aux interprétations », ils stipulent que le Congrès national est la plus haute autorité décisionnelle, qui se réunit normalement une fois tous les quatre ans, tandis que le Comité d’organisation , revendiquant la pandémie, la considérait comme une conférence ordinaire avec des procédures exceptionnelles, ce que Benatiq considére comme une exploitation du vide juridique.
En se qui concerne la procédure d’élection du premier secrétaire du partie,
le comité d’organisation a suggéré que les candidatures soient déposées auprès de la présidence de la conférence le jour de son ouverture, tandis que l’article 213 prévoit expressément que le président du comité préparatoire de la conférence annonce l’ouverture des candidatures pour le poste du premier secrétaire du partie au moins 30 jours avant l’ouverture de la conférence, par un compte rendu par le secrétariat du Comité préparatoire, fixant la date de début et de fin du délai de dépôt des candidatures.
L’ article 214, stipule que les demandes sont faites au nom du président du comité préparatoire, et non au nom de la présidence de la conférence le jour de son ouverture, est déposé par le candidat à titre personnel devant le directeur du siège central de parti.
L’ article 212 du réglement interne du parti stipule clairement que l’élection du premier secrétaire a lieu par le Conseil national et les representants des différentes régions au scrutin secret et à la majorité absolue, tandis que le dernier amendement, stipule que l’élection du premier secrétaire du partie se fera par les membres des secrétariats régionaux élus dans les plates-formes régionales » en plus des membres du Conseil national en leur qualité, ce qui constitue « une violation de l’article précité et une rétractation explicite dans les gains réalisés par l’Union socialiste au cours des trente dernières années.
Après que l’ancienne Union socialiste, avant le VIe Congrès, avait élu un comité central qui élit à son tour le Bureau politique, et que ce dernier élit le premier secrétaire, l’Union est passée « d’une démocrati interne contrôlée, à une véritable démocratie large exercée par le parti. au sein du Congrès en tant que plus haute autorité décisionnelle.

En conséquence, Benatiq a annoncé aux membres du partie et à travers eux à tous ceux qui suivent le champ politique et les parties politiques marocains que ces « régressions sont un revers qui ne sert pas les intérêts de la gauche, et toutes les forces socialistes qui ont lutté pour faire de la démocratie. un pilier essentiel de la construction de la société.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant