Akhennouch procède au lancement du second round du dialogue social

15 سبتمبر 2022 - 10:42

Le second round du dialogue social a été entamé hier mercredi 14 septembre 2022, sur l’invitation du Chef du Gouvernement, M. Aziz Akhannouch, et en présence de Mme Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances, de M. Chakib Benmoussa, ministre de l’Education Nationale, du Préscolaire et du Sport, de M. Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, de M. Faouzi Lakjaa, ministre délégué auprès de la ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, de M. Mustafa Baitas, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement et de Mme Ghita Mezzour, Ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de la Transition numérique et de la Réforme de l’Administration.
Ont également pris part aux travaux de ce second round du dialogue social, des délégations représentant L’Union Marocaine du Travail ( UMT), conduite par le secrétaire général, M. Miloudi Moukharik, l’Union Générale des Travailleurs au Maroc (UGTM), conduite par Mme Khadija Zoumi, la Confédération Démocratique du Travail (CDT ), conduite par les vices Secrétaires Généraux, MM. Alami Houir et Bouchta Boukhalfa, ainsi qu’une délégation de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), conduite par le président de la CGEM M. Chakib Alj et une délégation de la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (Comader), conduite par M. Mohamed Ammouri.
Lors de ce nouveau round, qui se tient au Département du Chef du Gouvernement, il a été convenu de la mise en place de commissions conjointes devant traiter les questions d’actualité, conformément à l’échéancier arrêté par l’accord du 30 avril 2022, portant notamment sur la révision du régime de l’impôt sur le revenu, la réforme des régimes de retraite et le réexamen d’un ensemble de législations du travail. Il a été également convenu d’élaborer une vision commune pour la mise en place de L’Observatoire national du dialogue social et de l’Académie de la formation dans le domaine du travail, de l’emploi et du climat social, en tant que mécanismes d’accompagnement pour l’institutionnalisation du dialogue social.
Sur le plan sectoriel, le gouvernement et les centrales syndicales ont salué l’évolution du dialogue social dans le secteur de l’enseignement, et mis l’accent sur la nécessité d’accélérer la cadence des réunions entre le département de tutelle et les syndicats du secteur de l’enseignement les plus représentatifs au sujet du statut du personnel de l’enseignement, afin de trancher cette question dans un délai raisonnable de manière permettant d’inclure ses dispositions à impact budgétaire dans la loi de finances de l’année 2023.
Ce round de dialogue social s’inscrit dans le cadre de l’attachement du gouvernement à mettre en œuvre la vision royale visant l’institutionnalisation du dialogue social, pour l’ériger au rang de choix stratégique. Le gouvernement a veillé à cet égard, depuis son investiture, à nouer des partenariats solides avec les partenaires sociaux afin d’asseoir les fondements d’un dialogue social sérieux et régulier et respecter l’ensemble des engagements sociaux inscrits dans le programme gouvernemental.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant