Benabdellah met en garde le gouvernement contre les troubles qui menacent la stabilité du Maroc en raison de la hausse des prix

26 مارس 2022 - 14:48

Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, a mis en garde le gouvernement contre les troubles qui pourraient survenir au Maroc et qui menacent la stabilité, en raison de la hausse continue des prix, soulignant que « notre pays ne peut pas supporter cinq années de faiblesse et de stagnation, et si le gouvernement échoue, les conditions actuelles ne permettent pas d’organiser des élections. » Nous devons continuer jusqu’en 2026. »

Lors de l’ouverture du convoi de livres, de l’équipe parlementaire du parti à la Chambre des représentants Benabdellah a expliqué que la clé du succès du gouvernement dans son travail est « de ne pas sous-estimer les conditions de vie des citoyens », ajoutant : « L’origine de tous les troubles que nous connaissions auparavant, c’est la hausse des prix, en particulier la hausse des prix des denrées  alimentaires. Aujourd’hui, avec la hausse des prix, nous pouvons atteindre 20 dirhams par litre de carburant et 20 dirhams par kilogramme de tomates », a-t-il déclaré, ajoutant : « Des millions de Marocains ne supporteraient pas cela, et c’est très grave.

L’homme politique marocain estime que « la situation nécessite un gouvernement fort,  pas avec des mots ou des chiffres, ou avec la majorité numérique associée principalement à l’utilisation abusif de l’argent, mais la force doit être démontré  dans vos décisions et votre force à expliquer ce qui arrive au peuple », confirme Benabdallah, s’adressant au gouvernement.

Il a ajouté, « le Maroc traverse actuellement des conditions difficiles, ce qui nécessite d’écouter les citoyens et de plaider pour leurs causes », notant qu’en ce qui concerne « la hausse imaginaire des prix, certains veulent faire de la guerre entre la Russie et l’Ukraine comme le seul responsable, et le gouvernement essaie de dire que ce sont des conditions objectives, alors que le cout élevé  de la vie. » a atteint un niveau dangereux, et même les institutions officielles, dont Bank Al-Maghrib, disent que le niveau de l’inflation approchera 5 pour cent.

Benabdellah a également déclaré: «Le gouvernement, à ce jour, n’est pas intervenu ou n’a pas utilisé les outils dont il dispose en tant que gouvernement, et les partis majoritaires disent que c’est un gouvernement politique fort, et pour la première fois, il se compose de 3 partis et a une large majorité, et toutes les régions et les villes marocaines les plus importantes sont dirigées par lui, ce qui signifie qu’il a de larges pouvoirs et capacités, et qu’il dispose d’outils qu’il peut utiliser pour arrêter l’hémorragie des prix élevés, protéger le pouvoir d’achat des Marocains et soutenir les groupes vulnérables et pauvres directement touchés, mais nous n’avons pas vu grand-chose.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant