Benkirane : Les circonstances actuelles montrent qu'il faut compter sur soi-même

14 مارس 2022 - 10:45

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement, a confirmé que la position du parti en ce qui concerne la monarchie n’est pas négociable, et a déclaré : « Le Roi a deux qualités, la première est son comportement en politique, et  la seconde est qu’il est  juge entre les Marocains et un symbole d’unité.  Il a ajouté : « En  politique il peut être critiqué avec la politesse nécessaire.

Benkirane a souligné, dans son allocution devant la sixième conférence régionale du parti dans la région de Beni Mellal-Khenifra, dimanche, la nécessité de s’accrocher à la monarchie, quelles que soient les circonstances, surtout dans ces conditions que le monde connaît aujourd’hui et qui se précisent de plus en plus.

Benikarane a déclaré : « Nous devons, après Dieu, compter sur nous-mêmes, et nous, en tant que Marocains, et surtout  dans ces circonstances que vous connaissez, alors que des pays  envahissent d’autres pays, devons rester unis derrière notre chef, Sa Majesté le Roi. » Le leader  de la Justice et du Développement n’a pas exclu le fait que des erreurs  peuvent être commises, qui pourrait être réparée, mais il a mis en garde contre la sédition.

Il a ajouté: « Si la sédition s’installe entre nous, personne ne résoudra nos problèmes, et donc je vous conseille, de conserver  la monarchie et respecter le roi car il est le dirigeant, le juge et le symbole de notre État, et  de notre unité. », appelant à ne pas écouter  lorsqu’on leur parle de sédition, surtout dans ces circonstances difficiles pour l’Occident, la nation arabe et le Maroc.

Benkirane a distingué, entre la critique de la politique du pays, et l’atteinte à la légitimité royale, soulignant l’importance de la contribution des membres du parti au progrès et à l’avancement du pays, l’adhésion à sa stabilité, est à la prise de conscience de cette bénédiction, si on  compare  notre pays et les innombrables problèmes que connaissent les autres pays.

Le secrétaire général de la justice et du développement a averti que la référence islamique du parti n’est pas monopolisée par lui, ni dépendante de lui, mais plutôt que c’est lui qui en profite.

Benkirane assure que le retrait des membres du parti signifie qu’« ils s’anéantissent, eux même

Nous serons effacés parce que nous ne sommes plus utiles, ni pour les gens ni pour nous-mêmes, et nous commencerons à nous fuir les uns les autres – et à ne pas nous aimer », soulignant que l’invocation des significations de référence de la foi et l’intégrité, l’altruisme et la contribution matérielle, le sacrifice et la proximité avec les gens empêcheront le recul du parti.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant