Bourita: Le Maroc dispose d'une vision claire sur l'avenir du continent africain

09 يونيو 2022 - 15:44

S’exprimant à l’occasion de la célébration de la « Journée de l’Afrique » tenue à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, M. Bourita a précisé que SM le Roi Mohammed VI a posé les jalons de cette vision à la lumière des mutations géostratégiques que connaît le continent et qui imposent une action inlassable aux niveaux bilatéral et continental, soulignant que cette vision Royale est mise en œuvre à travers une diplomatie proactive et audacieuse, ainsi que des efforts multidimensionnels qui vont au-delà de l’aspect diplomatique pour inclure toutes les forces vivantes, publiques, société civile et acteurs privés.

Dans ce sens, le ministre a relevé que les visites royales dans les pays du continent africain constituent la principale référence de cette politique continentale du Royaume qui, loin d’être arbitraire, est un choix stratégique et sincère.

Les axes structurants de la politique africaine du Maroc ont été élaborés sur la base de trois discours royaux prononcés depuis trois grandes capitales africaines, à savoir Abidjan le 24 février 2014, Dakar le 16 novembre 2016, et Addis-Abeba le 31 janvier 2017, a-t-il noté, faisant savoir que cette politique est fondée sur l’optimisme et la confiance en le potentiel du continent, le partenariat égalitaire, la solidarité efficace, la création de la valeur et la centralité de la dimension humaine.

Cette dimension humaine, a poursuivi M. Bourita, est renforcée à travers les relations tissées par les communautés africaines présentes au Maroc, et les Marocains résidant dans les différents pays africains frères, ces relations étant des forces garantes du rapprochement et de la cohésion au sein de la famille africaine.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que le continent africain fait face à des défis qui s’accélèrent et auxquels il n’est possible de faire face qu’en s’appuyant sur la solidarité et les capacités collectives des pays du continent, estimant que le thème de la Journée de l’Afrique, célébrée cette année sous le signe « bâtir une résilience en matière de sécurité nutritionnelle et alimentaire sur le continent africain », met en évidence cette réalité.

Il a relevé, dans ce sens, que la sécurité alimentaire est l’un des points qui traduit la solidarité marocaine envers le continent, rappelant que le Royaume a signé plus de 38 accords liés au domaine agricole avec 18 pays africains, outre le lancement de l’initiative d’Adaptation de l’Agriculture Africaine, dite “Triple A”, l’engagement de l’Office chérifien du phosphate (OCP) en faveur du développement d’unités de production d’engrais en Ethiopie, le Ghana, le Nigéria, la Zambie, le Rwanda et le Gabon, en sus de nombre de programmes de formation dédiés aux agriculteurs.

“Le continent africain doit investir activement dans les opportunités importantes dont il dispose, afin de répondre aux aspirations de ses pays et de ses peuples”, a insisté M. Bourita, mettant l’accent sur la nécessité de l’émergence d’une “nouvelle Afrique” forte, proactive et déterminée à défendre ses intérêts.

Pour sa part, l’Ambassadeur du Cameroun et doyen du corps diplomatique au Maroc, M. Mouhamadou Youssifou, a fait savoir que la célébration de la Journée de l’Afrique est l’occasion de mettre en avant les capacités individuelles et collectives des pays du continent à bâtir l’”Afrique” rêvée par les pères fondateurs, et pour réfléchir sur le chemin parcouru par les pays du continent, ainsi que les défis relevés et ceux auxquels ils sont confrontés depuis leur indépendance.

M. Youssifou a ainsi appelé à relever les différents enjeux auxquels le continent est confronté dans un environnement mondial en constante évolution, notamment les défis relatifs à la paix, la stabilité, la sécurité, l’unité et l’intégration économique du continent, en plus des nouveaux défis liés à la sécurité alimentaire, en particulier après la pandémie du Covid-19 et la guerre en Ukraine.

Il a souligné, dans ce sens, la nécessité d’une réflexion et d’un engagement collectifs des pays africains pour trouver des moyens et des mécanismes à même de pallier la menace d’insécurité alimentaire qui pèse sur le continent, évoquant ainsi l’importance du renforcement des systèmes agro-alimentaire, sanitaire et de la protection social pour l’accélération du rythme du développement humain et économique.

Quant au directeur de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, Mohamed El Ferrane, il a affirmé que le Maroc a été, tout au long de son histoire, l’exemple même de la fraternité et de la coexistence entre les cultures, les ethnies et les langues, notant que le Royaume était et demeure la destination idéale pour accueillir pluralisme, diversité et patrimoine commun grâce aux valeurs de modération et de juste milieu qui lui ont permis de jouer un rôle central dans la résolution de la plupart des questions continentales.

Les visites du Souverain dans différents pays du continent ont insufflé une dynamique nouvelle et une forte impulsion aux liens d’amitié et de coopération avec les frères du continent africain, a-t-il ajouté, estimant que le retour du Royaume au sein de l’Union Africaine représente un retour à l’appartenance et une vision vers l’avenir, avec une ouverture vers d’autres espaces tels que les espaces européen, méditerranéen et arabo-islamique.

En outre, M. El Ferrane a noté que la vision Royale globale envers le continent africain touche à tous les domaines et établit une nouvelle notion de la question culturelle, la préservation de l’identité et du patrimoine culturel matériel et immatériel des peuples étant l’un des piliers de la coopération culturelle bilatérale et multilatérale.

La dimension culturelle, a-t-il poursuivi, est présente plus que jamais dans la stratégie et les orientations de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc, qui œuvre constamment à faire connaître le patrimoine culturel africain à travers l’organisation de forums artistiques et culturels et des évènements qui accueillent différents créateurs du continent.

La célébration de la « Journée de l’Afrique » tenue à la Bibliothèque nationale du Royaume, a été agrémentée par des spectacles folkloriques interprétés par des étudiants africains résidant au Maroc et d’une cérémonie de dégustation de plats de la cuisine africaine.

L’évènement a connu la participation de plusieurs présidents de délégations ayant pris part aux travaux de la première réunion ministérielle des Etats africains de l’Atlantique, ainsi que des représentants de plusieurs missions diplomatiques accréditées à Rabat.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant