Chambre des Représentants : Jouhari souligne la nécessité de relever les défis liés à l’amélioration du taux de croissance et la création d’emplois

20 فبراير 2022 - 12:42

L’investissement et l’accès des entreprises au financement bancaire ont été au centre d’une rencontre, tenue mardi dernier, par la Commission des finances et du développement économique de la Chambre des Représentants, avec Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri.

Présidée par Mohamed Chaouki, le président de ladite Commission, cette rencontre initiée sous le thème « Bank Al-Maghrib et la situation de l’investissement » s’inscrit dans le cadre des dispositions de l’article 45 du statut de la Banque Centrale, indique la Chambre des représentants dans un communiqué.

Elle a pour objectif de discuter de la problématique d’accès des entreprises au financement bancaire et des données de la politique monétaire à la lumière de la crise du covid-19, outre le rôle de celle-ci, tout comme les autres politiques publiques et programmes mis en place par le gouvernement en vue de relancer l’économie, promouvoir l’entrepreneuriat et stimuler sa compétitivité, précise la même source.

A cette occasion, M. Jouahri a présenté un exposé détaillé des efforts déployés en matière d’investissement, dans lequel il a relevé que le Maroc, malgré l’effort d’investissement déployé (effort d’investissement en valeur de 32% en moyenne), n’a pas pu encore réaliser le rattrapage économique désiré. Il a également abordé la question du financement de l’entreprise et les obstacles à l’investissement.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre la Chambre des représentants et BAM, constitue une étape essentielle à même de mettre en lumière la contribution de la Banque Centrale dans les réformes visant l’amélioration du climat des affaires, à travers un nombre d’initiatives et mesures pour atténuer l’impact de la crise sanitaire et stimuler la relance économique.

 

Les membres de la Commission ont ainsi soulevé un certain nombre de problématiques et contraintes auxquelles sont confrontées les entreprises pour accéder au financement bancaire, en particulier celles relatives aux garanties exigées par les banques, souligne le communiqué.

 

Il s’agit également des problématiques rencontrées par les petites et moyennes entreprises, dont notamment l’augmentation des commissions bancaires sans tenir compte de l’aggravation des conditions de ces structures suite à la crise Covid-19. Les députés ont, en outre, insisté sur l’importance des banques dans l’accompagnement de ces entreprises.

Par ailleurs, cette rencontre a été l’occasion d’évoquer la problématique de la hausse de certains biens de consommation, son impact sur le pouvoir d’achat des citoyens et le rôle de la Banque centrale dans le maintien de la stabilité des prix.

 

En guise de conclusion, le Wali de Bank Al-Maghrib a souligné la nécessité de concerter les efforts afin de relever les défis liés à l’amélioration du taux de croissance et la création de davantage d’emplois, mettant en exergue la résilience du système bancaire national face aux crises.

 

Il a, en outre, proposé la tenue d’une réunion tripartite regroupant la commission des finances et du développement économique, BAM et le groupement professionnel des banques marocaines (GPBM) afin d’étudier les questions liées aux relations entre les banques et la clientèle, ainsi que leur rôle dans le soutien aux investissements des entreprises.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant