commissaire européenne: Le Maroc, un partenaire ''stratégique" qui joue un rôle "majeur" dans la gestion migratoire

05 يوليو 2022 - 12:08

Le Maroc est un partenaire  » stratégique clé  » de l’Union européenne et joue un rôle « majeur » dans la gestion migratoire et la lutte contre les passeurs, a affirmé, lundi devant le Parlement européen à Strasbourg, la Commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson.

La responsable européenne, qui s’exprimait lors d’un débat en Plénière sur la récente tentative d’assaut groupé contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador, a fait part de son ‘’intention de poursuivre les discussions avec le Maroc (…) pour renforcer notre partenariat global sur la migration’’.

Faisant observer que ‘’99% des migrants illégaux ont recours à des passeurs’’, Mme Johansson a indiqué que les personnes impliquées dans les incidents de Nador sont ‘’venues de Soudan et sont passées par la Libye et l’Algérie’’.

‘’Ce sont des trafiquants qui sont à l’origine du sort tragique de ces personnes’’, a-t-elle insisté, mettant l’accent sur l’impératif d’’’œuvrer de concert avec nos partenaires africains, les pays d’origine, de transit et de destination, notamment avec le Maroc, pour agir contre les passeurs, traiter les causes premières, réduire les flux migratoires irréguliers et améliorer les flux légaux’’.

Rappelant avoir veillé, dès la prise de ses fonctions, ‘’à la création d’un partenariat fort avec les pays d’origine, de transit ou de destination’’, la responsable a appelé à ‘’s’attaquer aux racines de l’immigration illégale, afin que les gens ne soient pas obligés de risquer leurs vies (…), et ouvrir des voies de migration légale pour lutter contre les passeurs’’.

La dernière tentative d’assaut groupé contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador a été marquée par l’usage d’une violence inouïe par les candidats à l’immigration irrégulière face aux éléments des forces de l’ordre, qui ont agi avec professionnalisme et dans le respect des lois et des règlements.

Armés de pierres, de matraques et d’objets tranchants, ces candidats à l’immigration clandestine ont opposé une résistance violente aux forces de l’ordre, mobilisés pour les empêcher de franchir la clôture.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant