Des Marocains bloqués en Mauritanie lancent un appel aux autorités

28 ديسمبر 2021 - 18:48

Après la fermeture de l’espace aérien pour les voyageurs jusqu’au 31 janvier 2022, de nombreux appels ont été lancés par des Marocains bloqués en Mauritanie pour demander aux autorités de les rapatrier. Ces personnes critiquent ce qu’ils appellent le « manque de communication » de l’Ambassade du Maroc à Nouakchott, à leur égard. Un autre Marocain bloqué, a dénoncé, via une vidéo, l’absence de communication avec le consulat à Nouadhibou : « Nous nous déplaçons au consulat de Nouadhibou et restons pendant des heures, mais personne ne nous répond ».
Ces Marocains bloqués en Mauritanie, dont des personnes âgées, vivent une situation difficile, tant sur le plan financier que social. Ils préfèrent regagner le Royaume via la Mauritanie plutôt que depuis la Turquie, qui est loin. Outre la proximité, les prix des billets d’avion du retour, via la Turquie, sont chers, ce qui est hors de leurs budgets. Ces personnes sont prêtes à faire des tests PCR pour rentrer au bercail, via la Mauritanie.
A rappeler que depuis le 29 novembre dernier, le Royaume a rapatrié plus de 5700 Marocains bloqués à l’étranger, via des ponts aériens depuis les Emirats Arabes Unis, le Portugal et la Turquie. Ces chiffres ont été annoncés par Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement. Cette opération de rapatriement qui a commencé le 15 décembre, a concerné les citoyens résidant au pays et ayant quitté le Royaume depuis le mois de septembre dernier.
Chaque passager était sommé de présenter, avant de monter à bord, le résultat d’un test PCR négatif effectué 48 heures ou moins avant l’heure du vol. Les voyageurs ont également été sommés d’observer un isolement de sept jours dans certains hôtels, sur les frais du gouvernement. Par ailleurs, les autorités ont pris en charge les personnes testées positives, dès leur arrivée à l’aéroport ou à l’hôtel.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant