El Kelaâ des Sraghna : Quand l’INDH se mobilise pour la réussite du programme de soutien scolaire

03 أكتوبر 2022 - 11:58

Outil indispensable dans le processus d’édification de la personnalité des enfants comme dans la généralisation de la scolarisation notamment en milieu rural, le programme du soutien scolaire bénéficie au niveau de la province d’El Kelaâ des Sraghna, d’une importance considérable de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) qui, de ce fait, ne cesse de mobiliser tous ses moyens humains, financiers et logistiques, afin de garantir à ce chantier phare toutes les conditions du succès.

L’intérêt porté au soutien scolaire en milieu rural au niveau de cette partie du territoire national trouve donc toute sa signification et sa contenance dans la genèse, la philosophie et la nouvelle démarche de l’Initiative, un chantier de Règne qui, depuis son lancement officiel par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2005, ne cesse de placer l’élément humain au coeur de ses priorités et ses actions, tout en misant sur le promotion du capital humain comme socle indispensable pour tout développement durable escompté.

Ce programme dont le coût s’élève au titre de l’année scolaire 2022-2023 à 5.200.000 DH, devra cibler quelque 6.060 élèves, répartis sur 64 établissements scolaires au niveau de la province d’El Kelaâ des Sraghna, selon les données de la Division de l’Action Sociale (DAS) relevant de ladite province, notant que ce sont quelque 303 enseignants et enseignantes qui sont mobilisés pour la réussite de ce programme.

Il illustre, si besoin est, ce souci majeur de l’INDH, dans le cadre d’une synergie positive et un partenariat exemplaire avec les autres parties concernées par la question éducative, de réaliser une véritable “justice territoriale” en offrant aux jeunes issus des zones rurales et enclavées, cette chance singulière d’apprendre et de s’initier aux valeurs du civisme et de citoyenneté. La finalité étant de lutter contre le décrochage scolaire, d’approfondir les connaissances et de renforcer les compétences des apprentis.

Autrement, l’INDH dans le cadre de sa 3è Phase, se trouve fondée sur une nouvelle approche axée sur l’amélioration des indicateurs liés au capital humain et ce, via 4 programmes novateurs, dont le 4è intitulé : “impulsion du capital humain des générations montantes”, qui vise à assurer un développement humain harmonieux et à accompagner les générations montantes.

C’est dans cette optique, d’ailleurs, que le soutien scolaire figure parmi les axes d’intervention dudit programme dont, l’objectif principal est de lutter contre l’abandon scolaire et par là, de favoriser et garantir de bonnes conditions de scolarisation.

Au rang des objectifs de cette initiative citoyenne figurent, entre autres, la contribution à la lutte contre le décrochage scolaire, dans la perspective d’améliorer les indicateurs de scolarisation, l’implication effective des acteurs institutionnels et des partenaires associatifs opérant dans le domaine de l’éducation, et l’amélioration de la qualité des apprentissages afin de minimiser les répercussions négatives du décrochage scolaire sur le développement du capital humain de notre pays.

Et afin de concrétiser dans les faits ce dispositif de soutien scolaire au niveau provincial, un effort colossal est déployé afin de cibler les écoles et élèves bénéficiaires, d’élaborer un programme pédagogique tourné vers l’amélioration des acquis, de recruter et former des enseignants, de dispenser des cours de soutien scolaire gratuitement au profit des élèves en difficulté d’apprentissage, et donc de sensibiliser les parents et tuteurs d’élèves à l’effet de s’inscrire pleinement à ce chantier.

C’est dire que l’intervention de l’INDH dans le cadre de ce chantier social s’explique par cette volonté majeure de faire face aux faibles résultats parfois, obtenus par des élèves en difficultés, à même d’engendrer des cas de redoublement voire même, d’abandon scolaire.

De ce fait, l’INDH mène, en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale et le tissu associatif, une série d’actions de soutien scolaire (Cours de soutien et distribution de cartables et fourniture scolaire) afin d’améliorer le niveau de scolarisation des élèves ciblés relevant d’établissements scolaires du cycle primaire au milieu rural et périurbain.

Pour donner corps à l’ensemble de ces efforts inlassables, il a été procédé, dimanche à El Kelaâ des Sraghna, au coup d’envoi officiel de ce programme qui porte sur des cours de soutien scolaire visant le renforcement des connaissances des élèves de la 3éme à la 6ème année du cycle primaire dans les matières du “français” et des “mathématiques”, et ce en dehors des heures de classe.

Ces cours de soutien scolaire, qui seront assurés par des éducateurs et éducatrices qualifiés, s’étaleront sur une période de 28 semaines, avec en moyenne 2 heures par matière par semaine.

Une tournée effectuée par une équipe de M24, la chaine télévisée de l’information en continu de la MAP à l’école de “Douar Jdid” relevant de la commune territoriale El Marbouh, a permis de constater de visu toute cette mobilisation exemplaire menée par l’INDH et ses différents partenaires pour garantir à ce programme de soutien scolaire, toutes les conditions nécessaires à son succès.

Approché à cette occasion par M24, le directeur provincial de l’Education nationale, du préscolaire et du sport à El Kelaâ des Sraghna, M. El Alami El Qoraychi, a fait savoir que dans le cadre de la mise en application du programme de soutien scolaire, avec les partenaires, et dans un souci de suivre et d’accompagner les cas de redoublement et de garantir l’acquisition des connaissances de base pour mettre un terme au phénomène du décrochage scolaire, il a été procédé au lancement de ce programme ambitieux qui avait déjà réalisé, l’année dernière, des résultats positifs.

Et de poursuivre qu’en raison des résultats positifs atteints, il a été procédé cette année à son extension de manière à cibler quelque 6.060 élèves bénéficiaires qui auront prendre part à des cours programmés les dimanches, sur une période de 28 semaines, notant que cette opération éducative bénéfique, est à même de permettre aux élèves ciblés, une parfaite maitrise du programme scolaire, ainsi que le renforcement des connaissances de base, ce qui contribuera, sans nul doute, à réduire le taux de décrochage scolaire.

M. Quoraychi n’a pas manqué de qualifier d’”excellente” cette initiative qui, a-t-il dit, a été favorablement accueillie et hautement appréciée par les parents et tuteurs des élèves ciblés.

Il a, de même, loué l’ensemble des efforts menés par les autorités provinciales, l’INDH, le ministère de tutelle, les enseignants, ainsi que par les acteurs de la société civile, pour que ce programme soit une excellente réussite.

De son côté, le président de l’Association “Anassr pour l’éducation et le développement”, Yassine Birtouz, s’est attardé sur la pertinence de ce programme ainsi que sur les moult avantages qu’il offre en termes d’apprentissage, et de lutte contre l’abandon scolaire, adressant ses remerciements à l’INDH et à l’ensemble des partenaires pour la mise en oeuvre de ce programme.

Ce programme intervient à point nommé surtout après plus de deux ans d’interruption en raison de la pandémie du nouveau coronavirus et l’adoption du mode d’enseignement en alternance (présentiel et à distance), a-t-il estimé, notant, en guise de conclusion, que le soutien scolaire permettra de combler certaines lacunes chez les enfants en matière d’apprentissage, et donc de consolider les acquis liés à l’opération éducative.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant