Environ 53% des travailleurs actifs au Maroc en 2021 sont sans diplômes

01 مارس 2022 - 12:25

Un rapport du Haut-Commissariat au Plan a révélé que le travail pratiqué au Maroc en 2021 se caractérise par une faible qualification, protection et organisation.

Le HCP  a déclaré: «Au cours de l’année 2021, plus de la moitié des travailleurs actifs (52,9% contre 54,3% en 2020) n’ont pas de diplôme, tandis que 31,2% d’entre eux ont un diplôme  intermédiaire et 15,9% ont un diplôme  de niveau supérieur.

En ce qui concerne le secteur d’activité économique, le pourcentage d’actifs titulaires d’un diplôme supérieur est de 27,8 % parmi les salariés du secteur des  services, de 16,8 % dans le secteur d’industrie  et de 6,6 % dans le secteur de la  construction et  le secteur des travaux publics.

Aussi, au cours de l’année 2021, un quart des actifs (25%) ont accès à une couverture  de santé liée au travail, 37,4% dans les villes et 7,9% dans les zones rurales.

Les salariés du secteur d’industrie enregistrent le taux de couverture santé lié à l’emploi le plus élevé (45,4 %), suivi du secteur des services  avec (36,9 %), puis du secteur des bâtiment et travaux publics avec  (11,7 %) et du secteur d’agriculture, sylviculture et pêche  avec (4,6%).

Le pourcentage de bénéficiaires de la couverture de santé s’améliore avec l’augmentation du niveau des diplômes  puisqu’il passe de 10,5% pour les personnes n’ayant pas de diplômes  à 72,9% pour les titulaires de diplômes de haut niveau.

45,4% des employés bénéficient d’une couverture de santé liée à l’emploi, 53,3% en milieu urbain et 23,4% en milieu rural, et ce pourcentage atteint 58,8% pour les femmes et 42% pour les hommes, et pour les personnes exerçant une activité indépendante, ce pourcentage atteint 4,2 %.

Environ un actif sur quatre (24,4%) bénéficie d’un système de retraite, 37,1% en milieu urbain et 6,8% en milieu rural. Le taux d’adhésion au système de retraite reste élevé pour les femmes par rapport aux hommes, enregistrant respectivement 28,7% et 23,1 %.

En plus, 45,4% des employés ont un contrat de travail qui régit leurs relations avec leur employeur. Ce pourcentage est de 59,1 % pour les femmes contre 41,9 % pour les hommes.

Les employés travaillant dans le secteur d’agriculture, sylviculture et pêche et le secteur des bâtiments et travaux publics  enregistrent les taux de contractualisation les plus faibles, respectivement 16,9 % et 17,8 %. Quant aux taux de contractualisation des employés des secteurs d’industrie et des services, ils sont respectivement de 59,1% et 56,6%.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant