Étudiants en médecine de retour d’Ukraine: La date des concours d’intégration fixée

26 أغسطس 2022 - 09:54

Les concours d’intégration dans les facultés privées des étudiants en médecine, en pharmacie et en médecine dentaire de retour d’Ukraine, se tiendront le 24 septembre prochain, a annoncé hier  jeudi le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, à l’issue de la réunion hebdomadaire du conseil de gouvernement, M. Miraoui a affirmé que ces étudiants seront intégrés dans les facultés privées, notant que les résultats de ces concours seront affichés le même jour.

Au total, 13 concours seront organisés ce jour-là afin de prendre en compte l’année universitaire en cours pour tout étudiant, à l’exception de ceux qui ont terminé leurs études en mode distanciel, a précisé le ministre, affirmant qu’il sera procédé à la reconnaissance de la réussite de ces étudiants et que le ministère est en contact avec les étudiants et l’ambassade d’Ukraine au Maroc à ce sujet.

Les concours se dérouleront à l’Université Mohammed VI des sciences de la santé de Casablanca, pour la branche médecine, à l’Hôpital universitaire Cheikh Khalifa de Rabat pour la branche pharmacie et à l’Université internationale de Rabat pour la branche médecine dentaire.

Le nombre des étudiants inscrits sur la plateforme électronique mise en place par le ministère pour passer ces concours a atteint 800 étudiants, a-t-il indiqué, notant que l’examen « déterminera le nombre des sièges qui seront consacrés à ces étudiants par les facultés privées ».

Les inscriptions dans ces facultés seront ouvertes du 27 au 30 septembre prochain, a poursuivi M. Miraoui, ajoutant que les étudiants qui auront réussi les concours seront accompagnés durant une période allant de 6 mois à un an pour assurer leur adaptation au cursus national, en particulier au niveau linguistique, puisqu’ils étudiaient jusque-là en langue ukrainienne ou anglaise.

D’autre part, il a assuré que le ministère est entré en contact avec les facultés privées en vue de prendre en considération la situation financière des parents, et traiter avec eux avec “une certaine flexibilité”.

Pour ce qui est des autres spécialités, comme l’architecture, la topographie et la médecine vétérinaire, M. Miraoui a fait savoir qu’une rencontre sera tenue avec l’ensemble des secteurs concernés en vue de régler la situation des étudiants de ces filières vers la fin du mois de septembre prochain.

 

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant