Exposition collective street art la ville devant soi

07 يونيو 2022 - 11:17

La galerie d’art L’Atelier 21 organise, du 14 juin au 23 juillet 2022, La ville devant soi, une exposition collective de street art qui réunit 16 artistes marocains et internationaux.

Cette exposition collective, à caractère événementiel, traduit la volonté de L’Atelier 21 de s’ouvrir à une nouvelle réalité contemporaine, à l’une des formes d’art les plus vivantes, et de l’offrir en partage au public. La ville devant soi rassemble des artistes marocains et étrangers ayant tous pour dénominateur commun de faire de la ville l’objet, le sujet et le support privilégié de leur art.
L’un des mérites de cette exposition est également de montrer à quel point les artistes marocains évoluant dans le street art montrent une vigueur, une créativité et une diversité littéralement éblouissantes.

Si la ville appartient à tous, chacun la vit à sa façon. Elle a ses propres codes, ses cris, ses douleurs, ses joies, ses prises de conscience. La ville parle. En se faisant théâtre des vies, la ville met en scène les préoccupations d’une société qui privilégie la force de la couleur aux mots. À travers sa rhétorique picturale, la ville se mue en œuvre d’art.

Emmanuelle Dreyfus, auteure et journaliste pour le célèbre Graffiti Art magazine, explique dans le texte d’introduction comment : « L’Atelier 21 a imaginé un group show rassemblant 16 artistes qui naviguent sans cesse entre l’espace de recherche qu’est l’atelier et l’espace public où ils confrontent leurs œuvres à la sérendipité. Si les techniques (acrylique, aérographe, spray, encre, photographie…) et les supports (panneaux, bois, cassettes audio et VHS…) divergent, des ponts s’établissent pourtant de-ci de-là entre des univers et des langages visuels a priori dissemblables. »

Et de poursuivre : « Pour sa première exposition sur le terrain de l’art urbain, L’Atelier 21 n’a pas souhaité imposer de fil rouge, la consigne pouvant s’avérer trop réductrice pour les artistes émergents, sourcés sur leur terrain de jeu et qui n’ont pour la plupart jamais exposé en galerie. Les accompagner à déployer leur univers plutôt que de les brider, c’est le parti pris de l’équipe de la galerie qui a émis une seule condition : les œuvres présentées doivent être inédites et exclusives. Grâce à cet évènement, L’Atelier 21 entend extraire le street art marocain de sa zone de confort pour l’amener dans l’intimité de tous ceux qui traversent Casablanca sans la regarder dans les yeux, oubliant ses courbes, ses couleurs, ses identités. »

La ville devant soi est un challenge : accueillir la ville et la rue dans l’espace clos de la galerie.
Les 16 artistes ont réussi le pari d’ouvrir les murs de la salle d’exposition sur la rue, d’y imprimer les couleurs, les joies, les émotions, les peurs et la fantaisie, qui caractérisent les espaces urbains partagés par un grand nombre. Chaque artiste s’empare d’un bout de la ville selon sa sensibilité, ses références culturelles et sa vision du monde.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant