Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l’Homme Aïcha Ech-Channa

26 سبتمبر 2022 - 15:56

Les funérailles de la militante des droits de l’Homme, Aïcha Ech-Channa, décédée ce matin à l’âge de 81 ans après un long combat contre la maladie, ont eu lieu dimanche à Casablanca.

Après les prières d’Al Asr et du mort, le cortège funèbre s’est dirigé vers le cimetière Errahma où la défunte a été inhumée en présence d’un parterre de personnalités des domaines politique et des droits de l’Homme, ainsi que des acteurs associatifs et des membres de la famille de la défunte.

A cette occasion, la directrice de l’Association Tahadi pour l’égalité et la citoyenneté, Bouchra Abdou, a souligné que le Maroc a perdu une “grande militante”, notant que la défunte a consenti d’énormes sacrifices aux dépens de son temps et de sa vie privée au profit des femmes célibataires “pour préserver leur dignité, rendre justice aux enfants sans identité et porter haut la voix de cette catégorie” se trouvant dans une situation de précarité.

Mme Abdou a affirmé que feue Ech-Channa n’était pas une militante de droits de l’Homme ordinaire, mais une “femme d’exception dans son altruisme et son militantisme”, rappelant qu’elle n’a ménagé aucun effort pour faire face à l’injustice, l’exclusion et la souffrance des femmes célibataires et de leurs enfants.

Pour sa part, l’universitaire et chercheuse en sciences sociales, Soumia Nouamane Guessous a relevé que la défunte fait partie de la première génération des femmes ayant porté le flambeau du militantisme pour l’égalité et la consolidation des droits des femmes au Maroc.

Selon Mme Guessous, “le Maroc a perdu aujourd’hui une des icônes du militantisme en faveur des droits des femmes”. Les réalisations de Aïcha Ech-Channa, connue pour son grand coeur, resteront à jamais un motif de fierté pour tous les Marocains, a-t-elle dit.

De son côté, le fils de Aïcha Ech-Channa a souligné que la défunte était une “mère exceptionnelle à tous les égards”, qui était soucieuse d’inculquer les nobles valeurs de citoyenneté à ses enfants.

L’état de santé de la défunte s’est considérablement détérioré dernièrement, a-t-il fait savoir, saisissant cette occasion pour exprimer ses remerciements à SM le Roi Mohammed VI pour la Haute sollicitude dont le Souverain a entouré la défunte tout au long de sa maladie.

Connue pour son grand parcours de militantisme dans le domaine social, la défunte fait partie des icônes de la défense des droits des femmes.

Née le 14 août 1941 à Casablanca, feue Ech-Channa a débuté sa carrière professionnelle en tant qu’infirmière et partant elle a commencé son action en faveur des femmes nécessitant de la prise en charge.

En 1985, elle a fondé l’Association Solidarité Féminine (ASF), une institution de bienfaisance, dont le but est de prêter assistance aux femmes célibataires et aux victimes de viol.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant