Ghita Mezzour participe aux activités du Sommet mondial du gouvernement ouvert en Corée du Sud.

21 ديسمبر 2021 - 11:32

Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, a participé à un dialogue de haut niveau en Afrique et au Moyen-Orient sur les « Défis futurs en matière d’inclusion, d’égalité et de participation », qui s’est tenu en marge du 10e Sommet mondial du gouvernement ouvert. organisé à distance par la Corée du Sud, pendant la période du 15 au 16 décembre 2021.
Cette session, a vu la participation de plus de 14 chefs d’État et de gouvernement des États membres, à l’initiative du partenariat pour un gouvernement ouvert.

Ce sommet est l’occasion de réfléchir sur les progrès de l’initiative de partenariat pour un gouvernement ouvert, de présenter une vision d’avenir et de partager des expériences et des expertises et des bonnes pratiques, afin de promouvoir l’engagement citoyen, l’intégrité et l’innovation numérique.

Ses travaux ont été marqués par la participation de responsables Marocains, notamment la participation du Chef du Gouvernement à la séance d’ouverture, et l’attribution au Conseil régional de Tétouan-Al Hoceima le prix de la troisième position, pour le Prix Open Government for Local inovation, pour développer une plateforme électronique, pour suivre et évaluer le programme de développement régional dans la consolidation d’une culture de gestion axée sur les résultats et pour orienter les politiques publiques.

En marge de cette session, le Réseau Africain pour un Gouvernement Ouvert a été lancé, avec la participation du Nigeria – Côte d’Ivoire – Burkina Faso – Kenya – Afrique du Sud – Tunisie et du Maroc. Le Maroc a exprimé sa pleine disponibilité à partager son expérience avec les pays africains, afin de consolider les principes de gouvernement ouvert et de relever les défis communs.

Dans le même contexte, la plateforme numérique dédiée au Réseau Africain du Gouvernement Ouvert a été développée, qui fournit toutes les informations sur les expériences réussies en la matière, et permet aux États membres d’échanger leurs expériences et de bénéficier des meilleures pratiques dans ce domaine.

Ce sommet a également vu la participation effective des responsables du ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, en tant qu ‘interlocuteur officiel et coordinateur national des ateliers du gouvernement ouvert au Maroc, aux ateliers parallèles du sommet, qui ont porté sur « les solutions gouvernementales aux problèmes mondiaux » et comment combler le fossé entre les acteurs nationaux et locaux .

Il est à noter que le Maroc a été élu membre du Comité de direction de l’Initiative de partenariat « Pour un gouvernement ouvert », pour un mandat de trois ans, à compter du 1er octobre 2021, aux côtés du Royaume-Uni, de la République de Corée, de l’Estonie. Ce comité est composé de 22 membres de gouvernements, d’organisations
de la société civile des pays membres de l’initiative et de l’organe exécutif de l’Open Government Partnership (OGP), dont le rôle est de développer et de promouvoir les valeurs, les principes, les politiques et les règles de base.

Dans le cadre de ces ateliers, un deuxième plan d’action national pour le gouvernement ouvert pour la période 2021-2023 a été approuvé, qui a été préparé selon une méthodologie participative avec les organisations de la société civile. Ce nouveau plan, qui a été publié sur le portail national du gouvernement ouvert, comprend un engagement dans les domaines de la transparence, de la qualité des services publics, de la participation citoyenne, de la justice ouverte, de l’égalité et de l’inclusion et des collectivités territoriales ouvertes.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant