Israël cherche à recruter des ingénieurs marocains pour « combler le déficit »

16 مايو 2022 - 13:27

Après environ un an de la reprise des des relations marocaines avec Israël, de la réouverture du bureau de liaison israélien au Maroc et de la signature d’un certain nombre d’accords dans divers domaines économiques, sécuritaires et culturels, Israël a commencé à penser aux ingénieurs marocains, pour combler le manque dans ce domaine.

Einat Levy, la diplomate israélienne au Maroc, a déclaré avoir récemment visité une école d’ingénieurs à Casablanca, et passé en revue devant ses étudiants les relations maroco-israéliennes et leur évolution, estimant que « choisir de commencer dans une école d’ingénieurs est un choix stratégique.

Ce choix stratégique dans l’orientation israélienne vers les ingénieurs marocains, selon la diplomatie israélienne, découle de l’existence « d’énormes potentiels au niveau des ingénieurs du Maroc et du besoin croissant en Israël d’emplois de ce type, dont le besoin d’environ 15 000 ingénieurs informatiques. ”

Le Bureau de liaison israélien a fortement participé le week-end dernier à un forum dédié à l’entreprenariat organisé à Marrakech, dans lequel Israël était accueilli en tant qu’invité d’honneur, ce qui a suscité une vague de critiques, notamment chez  le Groupe d’action national pour la Palestine, qui comprend un certain nombre d’organisations et d’organismes politiques Juridiques et civils.

Le bureau de liaison israélien au Maroc, malgré son activité, a reconnu que la colère populaire face à l’augmentation des attaques israéliennes en Palestine, est devenue un obstacle pour le développement de ses relations avec le Maroc.

David Govrin, chef du bureau de liaison israélien, a déclaré dans une interview au journal israélien « The Jerusalem Post », que ces événements et développements sur les territoires palestiniens rendent « plus difficile » la question de lier les relations avec les Marocains, accusant les Marocains de s’appuyer des médias qui publient des fausses  informations sur la situation en Palestine.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant