La Cours des Comptes exige du PJD la restitution de 800 millions de subventions

28 ديسمبر 2021 - 18:49

Au moment où le Parti de la justice et du développement est en grande difficulté financière en raison d’une réduction importante des subventions de l’État qui lui sont allouées en raison de sa défaite lors des élections du 8 septembre, le parti a reçu un nouveau coup financier, lorsqu’il a récemment reçu une lettre de la cours des comptes, lui demandant de restituer un montant d’environ 800 millions de centimes.
Selon les sources d’« Alyaoum 24 », le montant à récupérer auprès du parti est lié à l’avance que l’État fournit aux partis en vue des dernières élections, où le parti a reçu une somme d’environ un milliard de centimes, sur la base du nombre de candidatures qu’il a soumises, le nombre de députés au nom du parti étant très limité, puisqu’il ne dépassait pas 13 députés à la Chambre des représentants, contre 125 députés lors de la précédente législature, la loi exige la restitution des sommes qui ont été précédées.
Selon une source bien informée, les finances du parti ne supportent pas le retour de cette somme, et c’est pourquoi le Secrétariat général envisage de la restituer par tranches au cours des prochaines années.

Cela survient au moment où le budget du Parti de la justice et du développement est passé d’environ 3 milliards de centimes, à 300 millions de centimes, selon les prévisions qui se sont fixées pour l’année 2022. En conséquence, le parti a été contraint d’arrêter un projet pour construire un grand siège social dans le quartier Riyad de Rabat, d’une valeur de plus de 3 milliards de centimes, et il a également licencié plusieurs de ses employés, et leur a versé des indemnités.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant