La France aidera les Émirats arabes unis à assurer la sécurité de son espace aérien contre les attaques des Houthis

05 فبراير 2022 - 13:07

Paris et Abou Dhabi ont annoncé vendredi que la France aiderait les Émirats arabes unis, son principal allié dans le Golfe, et  avec qui elle a un accord de défense, à sécuriser son espace aérien, de plus en plus attaqué par les rebelles houthis.

Vendredi, la ministre française des Armées Florence Parly a déclaré dans un tweet, que les Émirats arabes unis « avaient subi de graves attaques sur son territoire en janvier, et pour montrer notre solidarité avec ce pays ami, la France a décidé d’apporter un soutien militaire, notamment pour protéger son espace aérien de toute atteinte. »

À Abou Dhabi, le ministère de la Défense des Émirats arabes unis a annoncé « le début de l’activation de l’accord conjoint de défense et de coopération entre les Émirats arabes unis et la République française, afin de faire face aux tentatives terroristes ratées visant le pays ».

Le ministère des Émirats arabes unis a déclaré dans un communiqué que la décision d’activer cet accord avait été prise lors d’une visite à Paris du général de division Saleh Mohammed bin Mujren Al Ameri, commandant des opérations conjointes de l’armée des Émirats arabes unis, où il a rencontré des responsables militaires français.

Les rebelles yéménites soutenus par l’Iran ont revendiqué trois attaques visant les Émirats arabes unis en janvier, dont une attaque le 17 menée par des drones et des missiles qui a tué trois personnes à Abou Dhabi.

Les Houthis ont également revendiqué des attaques de missiles qui ont été interceptées dans l’espace aérien des Émirats arabes unis les 24 et 31 janvier.

Face à la montée des tensions dans la région, les Etats-Unis ont annoncé mercredi le déploiement d’un cuirassé et des avions de chasses  à Abou Dhabi pour venir en aide à l’Etat émirati.

A son tour, la France a décidé d’aider via sa base aérienne aux Emirats, où se trouvent 650 soldats français, et Paris l’utilise régulièrement pour frapper des groupes djihadistes dans la région.

Barley a déclaré: « Les chasseurs Rafale appartenant à notre force stationnée en permanence à Abou Dhabi sont également engagés aux côtés des forces armées des Émirats arabes unis dans des missions de reconnaissance, de surveillance et d’interception en cas de besoin. »

Elle a ajouté : « La France et les Émirats arabes unis sont liés par un partenariat stratégique, et notre contribution s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de coopération de défense conclu entre nous ».

A Paris, le ministère des Armées a publié un communiqué dans lequel il expliquait : « Les opérations aériennes sont planifiées et menées depuis la base aérienne d’Al Dhafra (près d’Abu Dhabi) en étroite coordination avec les forces des Émirats arabes unis ».

Le communiqué explique que ces opérations, menées par des chasseurs Rafale, visent à « détecter et intercepter des attaques de drones ou de missiles de croisière visant les EAU ».

Jeudi, le groupe Alwaad Alhaak, qui serait liée  à des organisations irakiennes proches de l’Iran, a revendiqué des attaques aux Émirats arabes unis avec des drones, faisant craindre une escalade des tensions existantes, ce groupe a confirmé avoir attaqué la capitale, Abu Dhabi, avec quatre drones.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant