La mère d'un immigré marocain raconte comment son fils est mort sur la côte tunisienne

14 مارس 2022 - 11:08

Les appels des familles des jeunes qui ont immigré en Italie à partir de la côte tunisienne et qui vivent dans le quartier de Sidi Moumen à Casablanca se poursuivent, suite à l’annonce que certains de leurs enfants sont décédés en Tunisie après leur disparition il y a plusieurs mois.

Une mère d’un jeune homme qui faisait partie de 38 jeunes hommes qui ont émigré légalement en Tunisie il y a des mois, n’a eu aucune nouvelle, car ils étaient candidats à l’immigration clandestine en Italie.

Dans sa déclaration à Alyaoum24, la femme raconte qu’un courtier a reçu d’importantes sommes d’argent de son fils et du reste des jeunes dans le but de migrer vers l’Italie à travers les côtes tunisiennes, et a déclaré qu’il était : « une personne impitoyable qui reçoit de l’argent en euro.’’

Elle a ajouté que les mauvaises conditions économiques et sociales dans lesquelles elle vit  avec son fils l’ont poussé à émigrer.

Elle a attiré l’attention sur le fait que son fils avait disparu depuis octobre dernier, et qu’aucune  nouvelle n’existe sur les jeunes qui vivent dans le même quartier, appelant les autorités à l’aider à découvrir si son fils était mort ou vivant.

En début de semaine, la mer de Sfax en Tunisie a déversé les corps d’immigrants marocains en situation irrégulière.

Les migrants avaient disparu il y a quelque temps, après le naufrage d’un bateau qui les transportait,  ce bateau contenait plus de 30 candidats à l’immigration clandestine en Italie, la plupart sont de nationalité marocaine, et habitent  du quartier susmentionné.

Partagez vos idées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Suivant